Je vous propose un préambule de l'article sur le CFC
Un petit plagiat d'une magnifique chanson du grand Claude NOUGARO.
J'espère que vous ne m'en voudrez pas.
Vous retrouverez l'air facilement grâce à Internet.
Ouvrez la page....
Sur une course dans le Poitou
 
Les COPS regardaient la pendule
 
Pour les parcours dans la nature...
 
Fallait bien qu’ils soient dans le coup
 
Car la pendule était rebelle
 
Et le temps filait malgré tout
 
Mais il fallait penser surtout
 
A rentrer sans prendre des pelles
 
 
Sur une course dans le Poitou
 
Les COPS regardaient la pendule
 
Pensant être des funambules
 
Sur les aiguilles, c’est assez fou
 
Les courses les rendaient noctambules
 
Voyant des cadrans plein partout
 
Les COPS rêvaient à la pendule
 
Dans l’ Poitou
 
 
Sur une course dans le Poitou
 
Les COPS aimaient bien la pendule
 
Ça faisait des conciliabules
 
Chez les autres clubs en courroux
 
" Qu´est-ce que c´est que ces COPS, ces d’mi-sels
 
Ces poulettos, ces vieux coucous
 
Qui déambulent et qui surtout
 
N’ont pas vraiment beaucoup d’ cervelle
 
 
Sur une course dans le Poitou
 
Les COPS aimaient bien la pendule
 
Fallait pas être ridicules
 
Pour le relais, aller au bout
 
" O chère pendule nous on t´adore
 
Fait que le temps devienne plus court
 
Ce s’ra vraiment nos heures d´or
 
Pour toujours "
 
 
Sur une course dans le Poitou
 
Les COPS regardaient la pendule
 
Il faut finir, en voir le bout
 
Surtout ne pas et’ ridicule
 
Ne pas courir avec des mules
 
C’était ce qu’on nous avait dit
 
Les pointes étaient le préambule
 
A faire un temps très réussi
 
 
On a couru comme des géants
 
Pour faire mentir les p’tites aiguilles
 
Nous sommes arrivés dans les temps
 
Aussi bien les garçons qu’les filles
 
En fin de course nous étions las
 
Et nous avions envie d’un bain
 
Tellement le terrain était gras
 
COPS enfin !
 
 
Sur une course dans le Poitou
 
Les COPS regardaient la pendule…
 
KLOUGARO