• Ce dernier samedi de novembre, c'était le lancement de la saison des courses nocturnes pour les COPSiens, avec la Noct'Orientation organisée par nos amis du club DSA d'Antony. C'est aussi la première manche du challenge 2019-2020 des Nuits Franciliennes, qui regroupe plusieurs courses nocturnes dans la région parisienne. La Noct'Orientation se démarre en bus qui amène les équipes de deux ou trois coureurs vers un lieu de départ inconnu, et le but est de revenir à Antony en pointant le plus de balises possible. Deux COPSiens étaient au départ : Pierre-Emmanuel avec deux coéquipiers de son club de triathlon sur le parcours long (Equipe LES HORQUESTICULTEURS) et l'inarrêtable Hugo avec un coéquipier de son club de course à pied sur le parcours moyen (Equipe SAC'REVE). Récit d'Hugo :

    Quand on m'a proposé de faire la Noct'O, j'ai d'abord refusé. C'est de nuit, fin novembre, départ inconnu, barrière horaire à respecter... Et puis j'ai acheté une frontale et je me suis dit qu'il fallait quand même la tester. Trois parcours sont proposés, un court de 17, un moyen de 27 et un long de 39 km. Je négocie pour s'inscrire sur le moyen, même si 27 km, c'est déjà beaucoup plus que ce que je fais habituellement.

    Sur tous les parcours, la course se déroule en plusieurs “épreuves” : une succession de cartes qui mènent à des points de passage obligatoires avec des balises à pointer sur chaque carte. Sur le parcours moyen, le car nous a déposé en forêt de Meudon vers 17h (avec quelques minutes de retard à cause des traditionnels bouchons de la région parisienne). 

    Au départ, un petit trail permet de s'échauffer et de disperser les équipes. Nous commençons les parties orientation à un rythme plutôt soutenu et les premières balises sont assez rapidement trouvées alors que le soleil commence à se coucher. Nous allumons les frontales et finissons notre première carte dans les premières équipes. 

    Lorsque nous entamons le retour, une première grosse carte de 11 balises nous attend. A part une balise où nous devons nous y reprendre à deux fois, nous enchaînons relativement rapidement les postes. Nous sortons de la forêt de Meudon et nous démarrons la partie urbaine dans le Plessis-Robinson. Ca, c'est ma spécialité, les balises s'enchaînent très vite pour finalement arriver dans la forêt de Verrières-le-Buisson. A ce moment là, nous sommes en 3e position.

    La forêt de Verrières-le-Buisson c'est le gros morceaux de la course : 18 balises dans toute la forêt. Avec une règle spéciale pour cette carte : 2 min de bonus si les balises sont prises dans l'ordre des numéros. Forcément, cela allonge grandement la distance, mais aussi la difficulté d'attaque des postes. Nous décidons de tenter de prendre les balises dans l'ordre, pour gagner un peu de temps bonus. 

    Malheureusement, nous arrivons presque à 25 km de course et mes cuisses commencent à être douloureuses, je marche de plus en plus et les parties en courant se transforment en parties trottinage. A partir de 13 balises, nous décidons d'abandonner l'ordre des balises, qui nous ferait faire un trop gros détour, nous prenons donc toutes les balises restantes dans le désordre. Finalement, nous sortons de la forêt de Verrières au bout de 2h (uniquement sur cette carte), plus d'une dizaine d'équipes sont déjà passées et la barrière horaire s'approche dangereusement. Je suis rincé, mais il faut encore rentrer à Antony. De plus, les organisateurs nous avaient réservé une surprise pour la dernière épreuve : une CO bulles dans le parc de la Noisette, c'est-à-dire une carte blanche sauf le rond de la balise à atteindre qui contient le fond de carte. Il faut donc “sauter” de bulles en bulles à l'azimut, estimer la distance et reconnaître un élément particulier pour savoir quand s'arrêter. Après 5h de course nocturne, la fatigue physique cumulée à la fatigue mentale, la CO-bulle est une vraie épreuve pour certains. A ce moment là, je croise Pierre-Emmanuel qui me dit “j'en peux plus !”, il avait l'air au bout de sa vie. 

    Il faut dire que sur le parcours long, ils étaient partis déjà une heure avant nous. Le début de sa course s'est bien déroulée. La nuit commençait à tomber lorsqu'ils sont arrivés sur la grande carte de la forêt de Meudon. Là, la stratégie est de prendre en sens inverse de que semble prendre la plupart des gens pour être concentré sur l'orientation. C'est payant puisqu'ils trouvent les balises assez facilement, même s'ils se retrouvent souvent tous seuls dans les bois. Le moral prend un coup lorsqu'ils se rendent compte qu'ils sont dans les derniers à sortir de la forêt de Meudon au bout de 3h de course et qu'ils titillent déjà la barrière horaire. Ils décident alors de laisser quelques balises pour gagner un peu de temps sur les délais. Malheureusement, l'un des co-équipiers craque et il faut faire une pause. La section urbaine est faites au ralenti. Un ressenti sur Clamart : “c'est Disneyland ! Des ruisseaux, des arches, des ruelles qui ressemblent à un décor” ! Arrivés dans le bois de Verrières-le-Buisson, ils décident d'aller au plus court pour essayer de rentrer dans les délais. Ils ramassent quelques balises par ci par là pour rejoindre Antony, le parc de la Noisette et le départ de la CO-bulle : à ce moment “un Hugo nous dépasse en trombe. Il arrive à point nommé pour un suivi à l'azimut où mon cerveau n'est plus irrigué donc je n'ai pas besoin de réfléchir”.

    Je ne me moquerai plus jamais des entraînements techniques du COPS qui nous ont bien aidé à déjouer les pièges de la CO-bulles et sortir le plus rapidement possible du parc de la Noisette. Nous sprintons vers la ligne d'arrivée que nous franchissons après plus de 5h38 de course et 42 km parcourus ! Pierre-Emmanuel et ses co-équipiers finissent valeureusement en 6h48 à 5 min de la barrière horaire.

    La soupe maison aide à reprendre des couleurs et à se réchauffer en attendant les résultats. Peu d'espoir de mon côté, la plupart des équipes ayant terminée bien avant nous. Quelle ne fut pas ma surprise quand les classements ont été dévoilés ! VICTOIRE ! Nous sommes la seule équipe à avoir pointé toutes les balises sur le parcours moyen, nous sommes donc premiers sur 28 équipes classés ! Pierre-Emmanuel et son équipe terminent à une belle 13e place sur 24.

    J'ai adoré cette épreuve qui nous a poussé dans nos retranchements et qui m'a montré que j'étais capable de bien plus que ce que je pensais, mais la prochaine fois je la tenterai avec un peu plus d'entraînement, histoire de pouvoir marcher dans les 3 jours qui suivent. Pour Pierre-Emmanuel, c'était une “super course très bien organisée et suffisamment dure pour moi pour qu'il faille prendre des décisions stratégiques de quelles balises prendre ou non.” A l'unanimité donc, merci à nos amis de DSA pour l'organisation !

    Hugo

     

    Résultats :

    Classement Copsien Temps Points Circuit
    1/28 Hugo JAEGLER (équipe SAC'REVE) 5:10:33 63 Moyen
    13/24 Pierre-Emmanuel "Pep" PARDO (équipe HORQUESTICULTEURS) 6:48:47 67 Long

     

    Plus de détails sur le site de l'organisateur : https://dsa-antony.fr/p-FR-noctorientation_2019.html

     

     

  • Ce dimanche avait lieu une Régionale Longue Distance dans la forêt de Fontainebleau organisée par le club de Montigny-sur-Loing. Grande découverte des fameux rochers de la forêt de Fontainebleau pour la famille Mathieu qui accompagnait l'inarrêtable Hugo. Récit des performances des COPSiens par Hugo :

    Il ne faisait pas un temps à mettre un nez dehors ce matin au réveil : la pluie s’abattait fort sur la région parisienne. Mais cela n'a pas découragé les orienteurs qui savaient qu’ils seraient trempés en quelques minutes dans la forêt quoi qu’il arrive ! La famille Mathieu au grand complet était présente pour arpenter les parcelles de la forêt de Fontainebleau et découvrir les falaises, les mares au milieu des rochers et les balises cachées dans les dépressions entre deux cailloux.

    Antonin part sur un circuit bleu avec 2,6 km et 10 balises à trouver. Il a un peu du mal à rentrer dans la carte et à trouver la première balise. Mais à partir du moment où la confiance revient, pas de problème pour les balises suivantes. Même quand la balise est cachée au milieu des cailloux, ça ne lui pose pas de difficultés. Il boucle son circuit en 44’52" et fini 4e sur 9. Petit podium !

    Maxence et Flavien sont sur le circuit jaune avec 3,5 km et 10 balises aussi. Maxence n’arrive pas à trouver sa première balise, mais trouve son frère qui lui avait déjà pointé les deux premières. Flavien montre donc à Maxence où se trouve la balise et ils feront le reste du parcours ensemble. Ils s’aident donc mutuellement et finissent en 1h18'15" et 1h29'16", aux 12e et 13e places.

    Loïse choisit un circuit orange court qui fait 4,3 km à vol d’oiseau et 9 balises à trouver. Elle fait une course très assurée, quitte à aller doucement, mais tombe pile sur les balises et aussi sur quelques champignons qu'elle ne peut s'empêcher de ramasser ! Une course pas très rapide, mais la vitesse viendra avec l'expérience et la pratique ! Elle finit très contente de son parcours en 1h28'44" à la 5e position (sur 12). Petit podium !

    Olivier part sur un circuit orange long de 6,6 km et 12 balises à trouver. Les interpostes sont plus longs et il va visiter toute la carte. Quelques erreurs sont commises, mais globalement la course se déroule bien. A la fin du parcours, la fatigue commence à se faire sentir au niveau physique, mais heureusement la lucidité reste présente. Il finit son parcours en 1h29'59" à la 3e place sur 15 concurrents. Podium !

    Enfin pour ma part, je fais la chochotte et je pars seulement sur un violet court. N'ayant pas trop envie de courir, je fais mon parcours tranquillement. Ma première difficulté arrive à la 3e balise où je ne me fais pas assez confiance sur le rentrant rocheux pour descendre d’un plateau. De même sur la suivante, où je n’arrive pas à me recaler sur une sortie de traversée de parcelle et je navigue à l’est de ma balise. Je me recale sur une ruine et retrouve beaucoup de coureurs qui pestent car ils ont aussi galéré sur cette balise. Le reste de la course se déroule très bien, sauf au moment où je me trompe … de colline. Je n’étais pas monté sur la bonne. Faut le faire quand même ! Je termine en 1h13'41 à la 8e place sur 44.

    Une course sympa, malgré la pluie, dans les cailloux de la forêt de Fontainebleau. Les principaux objectifs des COPSiens sont remplis, mais à confirmer lors d'une prochaine course à Fontainebleau qui arrivera très vite !

    Hugo

     

    Résultats :

    Classement Copsien(ne) Temps Circuit
    3/13 Olivier MATHIEU 1:29:59 Orange Long Hommes
    4/7 Antonin MATHIEU 0:44:52 Bleu Hommes
    5/11 Loise MATHIEU 1:28:44 Orange Court Dames
    8/41 Hugo JAEGLER 1:13:41 Violet Court Hommes
    12/17 Maxence MATHIEU 1:18:15 Jaune Hommes
    13/17 Flavien MATHIEU 1:29:16 Jaune Hommes

     

    Plus de détails sur le site de l'organisateur

     

     

  • Après l'entraînement de la veille, une délégation du COPS91 a fait le déplacement vers le parc de la Villette où le RO'Paris a organisé une course dans le cadre d'Octobre Rose. Les enfants, Antonin et Maxence, ont eu une course en ligne classique avec 15 balises tandis que les adultes, Loïse, Olivier, Nico et Hugo ont découvert les courses au score façon RO'Paris : l'ordre des balises n'est pas imposée, 40' pour pointer le plus de balises parmi les 30 balises, 10 points par balise, mais certaines balises vont en paires et valent plus de points si elles sont prises consécutivement. Comment s'en sont sorti nos COPSiens ? Récit de Hugo :

    Les courses au score sont généralement plus compliquées que les courses en ligne à cause du choix de l'ordre des balises, de ne pas en oublier, de rentrer dans le temps imparti sous peine de pénalités de retard. Mais optimiser l'itinéraire avec la règle des balises appairées, ça devient vite un casse tête... Comment tirer parti des balises consécutives, qui valent plus de points, mais qui amènent à un endroit complètement différent de la carte ? Quelle est la bonne stratégie ? Noter les paires sur la cartes ou noter les numéros des postes qui sont associés ? Faire toutes les balises libres puis prendre une balise paire qui t'amène à l'autre bout de la carte ? Arriver par une balise paire, mais toute les balises libres du coin ont déjà été faites ? Repasser plusieurs fois par la même balise quand on se rend compte qu'elle était dans une paire qu'on n'est pas allé chercher sa jumelle tout de suite ? Différentes stratégies ont été mises en oeuvre par les COPSiens, munis de leur stylo 4 couleurs, avec plus ou moins de réussite.

    Pour ma part, j'ai pris quelques minutes au départ pour tracer les traits entre les balises paires puis choisir un début de parcours. Au bout de quelques balises, je me rends compte que j'ai déjà pointé certaines balises paires sans faire la balise associée. Tant pis, je ne ferai pas toutes les paires. J'essaye de faire le maximum de paires, mais il y en trop qui sont très proches. J'essaye aussi de minimiser les aller-retours. J'évite assez bien les pièges du traceur, mais il faut aussi dire que c'est la 3e fois que je cours sur cette carte. Il me reste 3 balises à faire lorsque je me rends compte que je suis déjà à 38' et que l'arrivée est de l'autre côté du périf. Je prends encore une balise au passage et sprint jusqu'à l'arrivée pour être le moins hors-délai possible (10 points de pénalité par minute, c'est-à-dire autant qu'une balise). J'arrive avec 4' de retard, donc 40 points de pénalité. Avec mes 28 balises, j'ai obtenu 280 points, auxquels s'ajoutent les 160 points bonus des balises par paires. Je finis à la 3e place de la course avec 400 points.

    Loïse a fait une belle course, mais a du mal avec la découverte de la carte, le nombre de balise et l'optimisation de l'itinéraire. Elle totalise 18 balises dont 2 paires mais arrive avec 4' de retard. Elle finit néanmoins à la 13e place avec 200 points.

    Olivier a décidé de courir dans tous les sens pour pointer le plus de balises possibles, quitte à passer plusieurs fois par la même balise en essayant de faire des paires. Finalement, il pointe 23 balises dont 3 paires et finit largement dans les temps. Il est 9e avec 350 points.

    Nico essaye de prendre le plus de balises libres possible, car elle ne sont pas contraintes et de faire les paires par la suite. La stratégie n'est pas très payante, car il ne pointe que 19 balises dont 3 paires et arrive avec 2' de retard. Il finit à la 23e place avec 290 points.

    Enfin, pour les enfants, c'était une course en ligne classique qui faisait le tour du parc de la Villette. Maxence fait une très belle course avec peu de fautes. Avec Antonin, ils se partagent presque tous les meilleurs temps des interpostes. Maxence finit en 35'48” à la première place du circuit. Antonin a fait un bon début et malgré quelques difficultés sur la 4 et l'avant dernière, il finit lui aussi sur le podium, à la 3e place ! Félicitations !

    Une très bonne organisation, une course au score qui retourne les méninges et des superbes résultats de nos jeunes COPSiens.

    Hugo

     

     

     

    Résultats de la course au score (adultes)

    Classement Copsien(ne) Catégorie Temps Points Balises Points Paires Points Pénalités Total Points
    3/43 Hugo JAEGLER Long Hommes 0:43:39 280/300 160/320 40 400
    9/43 Olivier MATHIEU Long Hommes 0:38:39 230/300 120/320 0 350
    13/21 Loïse MATHIEU Long Dames 0:43:18 160/300 080/320 40 200
    23/43 Nicolas CONSTANT Long Hommes 0:41:41 190/300 120/320 20 290

     

    Résultats de la course en ligne (enfants)

    Classement Copsien(ne) Temps
    1/17 Maxence MATHIEU 0:35:48
    3/17 Antonin MATHIEU 0:51:25

     

    Plus de détails sur le site de l'organisateur

     

     

  • Ce dernier dimanche de septembre avait également lieu le championnat de ligue de sprint chez nos voisins de Bourgogne-Franche-Comté, à Sens, suivi d’une régionale Sprint à Villeneuve-sur-Yonne. Six COPSiens ont fait le déplacement : la famille Mathieu avec Loise, Olivier, Flavien, Maxence et Antonin, et l'indéboulonnable Hugo. Pour les membres de la famille Mathieu, c’était la découverte de la compétition en format sprint. Impressions et récit des courses par Hugo.

    L’Yonne n’est pas très loin de Paris, c’est pourquoi beaucoup de franciliens sont allés courir dans la région voisine. D’autant que certaines personnes de la région Bourgogne-Franche-Comté ont fait beaucoup plus de chemin que nous pour tenter de se qualifier au Championnat de France sur la course du matin. Le ciel est couvert et le vent souffle ce matin dans la cour d’école où est donné le départ. Nous sommes sur une île au milieu de l’Yonne, mais le parcours nous amène rapidement dans le centre-ville de Sens où nous allons visiter les parcs, les jardins de l’Orangerie au pied de la cathédrale, ainsi que la cour du musée de Sens. Le retour se fait en visitant le marché, un parking souterrain et finalement les bords de l’Yonne où est située l’arrivée. Il faut faire remarquer que c’était vraiment un plaisir de courir dans les lieux touristiques et emblématiques de la ville qui sont normalement fermés le week-end. Il faut aussi noter que c’est la première course que je fais où il y a autant de signaleurs et de contrôleurs pour que les compétiteurs puissent courir dans les meilleurs conditions. Bravo à l’organisation !

    Les garçons de la famille Mathieu ont des horaires de départ très tôt, ce qui ne laisse pas beaucoup de temps pour se préparer et comprendre toutes les étapes du départ. Et notamment Olivier, qui n’a pas eu le temps de voir que les numéros des postes sont sur les définitions. Il fera donc toute sa course sans vérifier les codes de postes des balises qu’il pointe. La validation par la GEC était très attendue et finalement pas d’erreur et une très belle course en 20’55”. Les enfants Mathieu découvrent également les pièges de la CO avec quelques postes manqués pour Flavien et Antonin, mais une belle course pour Maxence qui finit en 10’29”. Pour Loise, c’est une course très concentrée, avec des bons choix d’itinéraires. Au final, une course très propre en 21’36”. Quant à moi, pas beaucoup de fautes et une très bonne allure et un temps canon de 16’23” qui me place sur la deuxième marche du podium.

    Nous laissons passer l’averse pendant la pause déjeuner et nous nous dirigeons vers Villeneuve-sur-Yonne. La course de l’après-midi est légèrement plus longue que celle du matin mais le parcours est très similaire : nous traversons d’abord l’Yonne pour rejoindre le centre-ville, un tour dans un parc, la porte et les tours des remparts puis nous allons faire plusieurs cours d’écoles et de lycées. C’est assez rare d’avoir accès à autant d’espaces municipaux et ça permet de couper avec les rues très redondantes. Les choses se passent globalement beaucoup mieux que le matin pour les garçons de la famille Mathieu. Olivier a appris à lire les numéros de postes mais le manque de lucidité le rattrape et il se trompe de rue parrallèle et cherche pendant quelques moments l’entrée de la cour pour trouver la balise. Il finit en 22’41”. Les enfants font aussi de belles courses, avec quelques détours, mais les erreurs du matin sont corrigées et pas de pm. C’est un objectif rempli ! Antonin termine en 13’41”, Maxence en 17’30” et enfin 18’15” pour Flavien. Loise fait une course très propre comme le matin, avec aucune erreur d’orientation. Elle finit en 21’35”. Pour ma part, comme le matin, pas beaucoup d’erreurs, mais beaucoup d’allure. Je perd un peu ma lucidité avec quelques hésitations mais je finis très fort en 17’54”, ce qui me place à la 3e place.

    En conclusion, une très belle journée en Yonne, une belles organisation de l’Ycone-Sens, de belles courses pour nos débutants et de belles performances pour moi.

    Hugo

     

     

    Résultats du championnat régional de sprint, à Sens :

    Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
    1/3 Maxence MATHIEU 10:29 H12
    2/42 Hugo JAEGLER 16:23 H20+
    12/29 Loïse MATHIEU 21:36 D20+
    22/42 Olivier MATHIEU 20:55 H20+
      Antonin MATHIEU PM H12
      Flavien MATHIEU PM H14/18

     

    Résultats de la régionale de sprint, à Villeneuve sur Yonne : 

    Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
    2/3 Antonin MATHIEU 13:41 H12
    3/43 Hugo JAEGLER 17:54 H20+
    3/3 Maxence MATHIEU 17:30 H12
    11/27 Loïse MATHIEU 21:35 D20+
    13/16 Flavien MATHIEU 18:15 H14/18
    19/43 Olivier MATHIEU 22:41 H20+

     

    Plus de détails sur le site de l'organisateur

     

     

  • Ce dimanche avait lieu deux compétitions, le Championnat de Ligue de sprint d'une part, et la suite du Challenge O Paris d'autre part, des rendez-vous importants pour nos COPSiens férus de courses rapides et physiques. Bon du coup, ça fait pas beaucoup de COPSiens, car seul Hugo et Nico ont représenté le club. Récit par la plume habituelle, Hugo.

     

    Championnat de Ligue / 2ème étape du Challenge

    Comme cette course est qualificative pour les Championnat de France (à la Toussaint), c’est l’une des seules courses de la saison où les coureurs qui ne sont pas partis doivent rester en quarantaine afin d’éviter de communiquer avec ceux qui ne sont pas encore partis. Donc malgré l’heure de départ tardive, il fallait arriver très tôt ! Comme Nico avait envie de faire la grasse mat’, il a choisi de courir sur le circuit sans quarantaine, mais aussi sans possibilité de se qualifier. Donc je patiente dans la quarantaine jusqu’à mon horaire de départ. Là, surprise ! La carte est celle de la Bibliothèque Nationale de France, sur laquelle j’avais déjà couru l’année dernière. Au programme : 3,1 km pour 23 balises. Pas de difficulté sur le début de la carte, qui consiste à nous amener sur les points de passages obligatoires pour traverser l’avenue qui longe la bibliothèque. Quelques pièges sont évités avec plus ou moins de succès dans les escaliers du quartier de l’Université Diderot puis direction l’esplanade de la Bibliothèque. Là commence le festival des balises dans les escaliers ou cachées dans les pots de fleurs, de part et d’autre de l’esplanade. Physiquement, la course devient difficile avec les enchaînements de montées et descentes d’escaliers. Heureusement, la fin approche, le temps de re-traverser l’avenue et de longer une halle de marché. A l’arrivé le chrono s’affole : 20’44 et 1er temps provisoire. Mais cette place ne va pas tenir, car les meilleurs sont partis en dernier et je rétrograde à une - quand même belle - 7e place au fur et à mesure de leurs arrivées. On croise les doigts pour être dans les qualifiés pour les Championnats de France ! Pour Nico, qui s’est élancé un peu plus tard sur le circuit Bis (identique au mien), c’est également une très bonne course, puisqu’il finit aussi 7e de son circuit en 26’28. Tir groupé pour les COPSiens.

    3ème étape du Challenge

    Pour ceux qui n’ont pas tout donné sur le Championnat de Ligue, il y avait une deuxième course. Plus longue que la première, c’est également la 3e étape du Challenge O Paris. Sur le circuit A, 29 balises sont à trouver pour 4,5 km. Le début ressemblait fortement à celui de la précédente course, avec d’autres pièges dans le quartier de l’Université ; cette fois-ci je ne tombe pas dedans. Puis retour à la Bibliothèque, avec encore plus de balises de part et d’autre de l’esplanade. A ce moment, il fallait aussi composer avec les passants de plus en plus nombreux dans le quartier. Après avoir parcouru 5 allers-retours sur l’esplanade de la bibliothèque, je commence à perdre ma lucidité, au point de trébucher et de m’étaler de tout mon long sur le trottoir. Heureusement, pas trop de mal, je me relève très vite. Il est temps de se diriger vers l’arrivée. Finalement, je termine mon circuit en 31’01 et me classe 15e. Nico était parti sur le circuit B pour cette deuxième course, avec 17 balises en 2,9 km. Apparemment, il n’avait pas tout donné sur la première course, puisqu’il signe le meilleur temps du circuit en 24’02 !

    Des superbes courses, difficiles physiquement, mais pas trop techniquement. Une bonne organisation de nos amis du ROP, qui avait mis les petits plats dans les grands, surtout à la buvette.

    Hugo

     

     

    Résultats de la première course (Chp. de ligue et Challenge étape 2)

    Classement Copsien Temps Circuit
    7/78 Hugo JAEGLER 20:44 H Elite
    7/23 Nicolas CONSTANT 26:28 H Bis

     

     

    Résultats de la deuxième course (Challenge étape 3)

    Classement Copsien Temps Circuit
    1/21 Nicolas CONSTANT 24:02 H B
    15/75 Hugo JAEGLER 31:01 H A

     

     Plus de détails sur le site de l'organisateur

     

     

  • Malgré le temps très pluvieux, 3 courageux COPSiens étaient présents à Villebon ce mercredi soir.

     

    Résultats

    Classement Copsien(ne)  Temps Circuit 
    2/3 Noé PARDO 1:10:17 D
    11/16 Anne CROUSSE 1:27:51 C
    20/29 Pierre-Emmanuel PARDO 1:41:22 A

     

    Plus de détails sur le site de l'organisateur

     

     

  • Après les émotions alsaciennes et belfortaines du week-end dernier, deux COPSiens, Nico et Hugo, ont choisi de recommencer un week-end à étapes avec l’ESPAD’O Tour, organisé par le club de Dreux dans la campagne de l’Eure-et-Loir. Récit par l’un d’eux, Hugo.


    Retour sur un challenge à étapes ce week-end, mais une organisation beaucoup plus petite et plus conviviale que la semaine dernière. L’ESPAD’O Tour n’est pas à sa première édition, mais s’ouvre petit à petit aux véritables orienteurs avec des circuits un peu plus longs et un peu plus technique, mais également toujours des circuits pour les familles (j’ai vu une poussette faire un parcours, un futur orienteur pour sûr) et les sportifs qui découvrent la course d’orientation. Une organisation presque familiale donc, qui ont même réussi à prévoir les courses uniquement entre deux averses. La classe. Au programme : le samedi, un sprint en forêt puis une sprint nocturne en mass start, puis une moyenne distance le lendemain matin.

    Avec Nico, nous arrivons donc samedi en début d’après-midi à Châteauneuf-en-Thymerais. Nous laissons passer une averse avant de nous élancer sur un très petit parcours, avec 12 balises à trouver, dans une forêt assez exploitée et assez difficile à courir. Les chemins sont donc privilégiés et la course est finalement assez rapide. Pour Nico, une course très propre également, avec un départ très rapide qui se paye peut-être en fin de course.

     

    Après cet échauffement, nous prenons la direction de Dreux, pour une visite touristique. Dreux, son église Saint-Pierre, sa chapelle Saint-Louis, son beffroi… Aux bout de quelques minutes donc, nous avons fait le tour du centre-ville et nous nous réfugions dans un café pour laisser passer la première averse, puis dans une librairie pour s’abriter de la seconde. Après un repas gastronomique dans un restaurant de poulets frits, nous prenons la route pour Nogent-le-Roi.

    Après avoir laissé passer une grosse averse, rendez-vous dans le parc du château de Nogent-le-Roi pour une course à la frontale, légèrement plus longue que l’après-midi, avec 13 balises à dénicher. Je m’élance dans les premiers coureurs et prend rapidement la tête de la colonne des frontales qui ressemblent à une procession de lucioles. Au début de la course, en m’élançant dans un pré, je vois deux petits points réfléchissants au loin dans l’éclairage de ma frontale. Chouette, les balises sont équipées de petites parties rétroréfléchissantes, je me dirige donc droit dessus. Tout-à-coup, la balise se déplace en petits bonds et je comprends que je voyais en fait les yeux d’un chevreuil qui s’en va en courant. Je me fais ratrapper par mes poursuivants à cause d’une histoire de clotûre non marquée sur la carte qui va piéger tous les coureurs. La fin de la course se fait à deux, avec mon adversaire le plus proche quelques secondes derrière moi, je n’arrive pas à le semer à cause des boitiers que je dois réveiller à chaque balise et qui me font perdre quelques secondes à chaque fois. Nous finissons côte-à-côte. Pour Nico, quelques déconvenues, à cause d’une frontale un peu faible, qui l’oblige à rester avec le paquet des coureurs.

    Le lendemain matin, direction Aunay-sous-Crécy pour une moyenne distance de 21 balises. La course démarre très fort avec quelques postes dans le village pour monter sur un plateau. Là nous traversons le plateau en quelques interpostes, puis le retour vers le village par le flanc du plateau. Pas de problèmes majeurs sur le parcours qui est effectué à haute vitesse.

    Surprise lors de la remise des récompenses : je remporte la coupe de l’ESPAD’O Tour 2019 ! Seulement 19 secondes me sépare de mon dauphin, mais heureusement pour moi il a fait quelques erreurs lors du sprint du samedi ! Merci aux organisateurs pour les courses, mais aussi pour la convivialité et la bonne humeur après les courses. Merci pour la coupe, le rendez-vous est pris pour l’année prochaine pour la remettre en jeu.

     

    Résultats de l'étape 1 (sprint forestier)

    Classement Copsien Temps Circuit
    1/22 Hugo JAEGLER 0:10:45 Orange
    5/22 Nicolas CONSTANT 0:13:11 Orange

     

     

    Résultats de l'étape 2 (nocturne en parc)

    Classement Copsien Temps Circuit
    2/16 Hugo JAEGLER 0:13:25 Orange C
    3/16 Nicolas CONSTANT 0:16:29 Orange A

     

     

    Résultats de l'étape 3 (moyenne distance)

    Classement Copsien Temps Circuit
    2/20 Hugo JAEGLER 0:35:50 Orienteur
    4/20 Nicolas CONSTANT 0:45:41 Orienteur

     

     

    Classement final

    Classement Copsien Temps Total
    1 Hugo JAEGLER 1:00:00
    4 Nicolas CONSTANT 1:15:21

     

     

    Plus de détails sur le site de l'organisateur

     

     

  • 5 membres du COPS se sont retrouvés le long week-end dernier, du côté de Mulhouse et Belfort.

    Hugo est arrivé dès le vendredi pour retrouver sa famille et pour disputer le prologue. Il s'agissait d'un sprint assez long, sur le site touristique alsacien de l'écomusée. Hugo, qui avait déjà visité les lieux dans son enfance, a plutôt bien réussi sa course puisqu'il fini 3ème de sa catégorie.

     

    Le samedi, Hélène, Michel, Alain et Nicolas rejoignent Hugo à Belfort. Pour cette étape 1, c'est une moyenne distance qui attend nos sportifs. La carte se situe à flanc de colline, dont le sommet est dominé par le fort de Salbert. Pour limiter le dénivelé sur cette course, le départ est placé très haut, mais aussi très loin du centre de course : 2 kilomètres et demi et 150m de dénivelé positif ! Chapeau à Alain qui, en catégorie H70, pouvait ensuite partir sur son circuit de 2,5km et seulement 60m de dénivelé. Pas de performance notable cette fois-ci, mais 5 orienteurs satisfaits du tracé proposé. Satisfaits et appliqués, car aucune disqualification sur poste manquant. Le soir autour de la table, chacun refait sa course et explique ses choix. Les parents d'Hugo qui se joignent à la troupe, nous expliquent les particularités de la région.

     

    Le dimanche, Hélène, Hugo et Nicolas ont rendez-vous à la base de loisirs de Malsaucy, site du festival des Eurockéennes. La course du jour est une longue distance. Encore une fois, le départ est très loin du centre de course, si bien que des navettes sont mises à disposition. Compter une heure pour se rendre tranquillement au départ, c'est assez inhabituel, mais finalement pas désagréable avec de si beaux paysages. La carte du jour se situe à 100% en forêt, à cheval sur deux départements (T. de Belfort + Haute Saône). Le terrain est très vallonné, les mouvements de reliefs sont dans tous les sens et souvent très encaissés. La technique classique de course épousant les courbes de niveaux devient vite fastidieuse. Les chemins nombreux proposent des détours tentants, alors que la végétation assez favorable encourage la course en ligne droite. Il y en avait pour tous les gouts, tous les styles ! Pas de performance notable ni de disqualification cette fois-ci non plus, juste beaucoup de plaisir. Le soir, le groupe se retrouve autour de l'apéro. Alain et Michel qui avaient choisi de faire un break gastronomique découvrent les charmes de la carte sur papier.

     

    Le lundi, retour sur le même site, le soleil en plus. L'arrivée est cette fois-ci installée au milieu de l'arena, ce qui permet d'encourager les coureurs et coureuses en terminant. Hugo peut même compter sur ses 2 plus grands supporters : son papa et sa maman. La dernière course du week-end est une nouvelle fois une longue distance. La grande marche de presque une heure pour se rendre au départ ne nous est pas épargnée. La carte du jour commence en forêt, avec les mêmes difficultés que la veille, mais termine par une longue portion en plaine qui nous ramène au bord du lac de Malsaucy. Pas de performance côté classement, mais pas de disqualification non plus. Du coup, le gage prévu pour celui qui ferait PM tombe à l'eau. Personne ne devra aller se baigner dans le lac. Seul Nicolas s'offrira ce petit plaisir gratuitement.

     

    Résultats du prologue

    Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
    3/12 Hugo JAEGLER 35:36  H21A 

     

     

    Résultats de l'étape 1 (moyenne distance)

    Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
    27/33 Hélène EDIAR 1:00:42 D40
    29/33 Hugo JAEGLER 1:14:56 H21A 
    30/32 Alain CARLIER 2:42:02 H70
    42/45 Nicolas CONSTANT 1:23:01 H40*
    44/65 Michel EDIAR 0:47:54 H45

    Décision du jury: Pas de classement sur les circuits B, C, E et L suite au déplacement en cours de compétition du poste 77 par une personne en dehors de l’organisation.

     

    Résultats de l'étape 2 (longue distance)

    Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
    15/34 Hugo JAEGLER 1:57:04 H21A
    23/31 Hélène EDIAR 1:23:06 D40
    36/43 Nicolas CONSTANT 1:51:50 H40

     

     

    Résultats de l'étape 3 (longue distance)

    Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
    18/29 Hugo JAEGLER 1:56:09 H21A
    20/29 Hélène EDIAR 1:15:02 D40
    31/32 Alain CARLIER 2:51:07 H70
    33/37 Nicolas CONSTANT 1:44:49 H40
    47/55 Michel EDIAR 1:29:59 H45

     

     

    Classement final des 3 étapes

    Classement Copsien(ne) Temps Total Catégorie
    18/29 Hugo JAEGLER 5:08:09 H21A
    23/28 Hélène EDIAR 3:38:50 D40
    31/34 Nicolas CONSTANT 4:54:14 H40
    non classé Alain CARLIER   H70
    non classé Michel EDIAR   H45

     

     

    Plus de détails sur le site de l'organisateur

     

     

  • Ce week-end était consacré aux premières courses inscrites au calendrier nationale de l'année pour nos 3 COPSiens vététistes. Récit du week-end par l'un d'entre eux : Hugo.


    Si je vous décris le cadre du samedi après-midi, je dirais du soleil, 20° et du sable. Vous penserez alors à une plage près de la Méditerranée. Bon je vous dirais alors que dimanche matin, c'était plutôt 1° quand nous sommes arrivés sur le lieux de la course, vous penserez alors peut-être au Touquet et son épreuve d'enduro ? Mais non, c'est bien de la CO à VTT et c'est bien en forêt de Fontainebleau !
    Au programme : une Nationale Moyenne Distance le samedi après-midi et une Nationale Mass Start le dimanche matin. Les courses étaient également support de sélection pour l'équipe de France, tout le gratin de la cerise du gâteau de la COVTT était présent (évidement sur mon parcours). Était présent également : le soleil et des températures très agréables.

    20190331 1


    Hélène, Michel et moi nous élançons donc samedi après-midi pour une moyenne distance : 6,6 km et 17 postes pour Hélène, 11,6 km et 23 postes pour Michel et 12,9 km et 25 postes pour moi. Sur ma course, un peu trop d'erreurs et d'approximations sur les parties dans le sable et une grosse gamelle dès la 4e balises. Heureusement pas de casse, mais le dérailleur avant a frotté sur les dents des plateaux sur le reste de la course. À partir de ce moment, mon poursuivant m'a rattrapé et nous faisons la course ensemble, un coup devant, un coup derrière, sans réussir à se semer. Résultat de ma course : 21,8 km effectués en 1h20, 16e sur 23. Pour Michel, la course se déroulait plutôt bien, jusqu'à la 15e balise où une erreur de mémorisation de l'itinéraire lui fait perdre plusieurs minutes. Après s'être re-calé, la fin de la course ne pose plus de problème. À l’arrivée : 23e sur 34 en 1h26. La vraie performance de l'équipe vient d'Hélène qui fait une magnifique course et qui passe la ligne d'arrivé étonnée d'avoir déjà fini. C'est normal, elle vient de signer un superbe podium : 3e sur 13 en 41' ! Félicitations !


    Le dimanche matin, réveil à l'aube à cause du changement d'heure, pour aller au départ de la course. Les températures sont très fraîches, mais vont rapidement augmenter au fil des heures. La particularité de la course de ce dimanche est son départ en masse, très impressionnant à voir et à vivre de l'intérieur : lorsque les fauves sont lâchés, les pneus vrombissent, les cailloux volent, la poussière s'envole et le cœur monte dans les tours. Le peloton s'étire inexorablement sur le chemin de la première balise et les élites s'échappent très rapidement hors de vue. Grâce aux nombreuses variantes, la course se fait relativement en solitaire, ce qui est assez rare sur une mass start. Je suis beaucoup plus vigilant que la veille sur les parties sablonneuses qui se transforment en chemin, mais le parcours est légèrement plus long, un peu plus de dénivelé et beaucoup plus de sable. Et le sable, en VTT, c'est horrible ! Exténué après une course de 29 km dans le sable, je termine la course en 1h34 à une belle 13e sur 21, c'est 3 places de gagnées par rapport à la veille ! Pour Michel, c'est une course avortée après 10 postes à cause d'une crevaison. Ça arrive donc même aux meilleurs et aux tubeless ! Sur la course d'Hélène, comme la veille, pas de souci majeur, sauf une erreur d’inattention où elle valide un poste trop tôt dans son parcours. Heureusement elle s'en rend compte rapidement et ça ne lui fait pas perdre beaucoup de temps. Elle termine 6e sur 10 en 1h02. Petit podium ! Bravo !

     

     20190331 2

    20190331 3

     

    Résultats de la Moyenne Distance du samedi :

    Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
    3/13 Hélène EDIAR 0:41:10 D40+
    16/23 Hugo JAEGLER 1:21:12 H21+
    23/30 Michel EDIAR 1:26:06 H40+

     

    Résultats de la Mass Start du dimanche :

    Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
    6/9 Hélène EDIAR 1:02:20 D40+
    13/17 Hugo JAEGLER 1:34:47 H21+
      Michel EDIAR Abandon H40+

     

    Plus de détails sur le site de l'organisateur 

     

     

     

  • Compte-rendu par Kloug de ce beau week-end de fin septembre en Normandie : 

     

    Je pleus
    Les parcours et le beau temps de l’an dernier à Veules les roses et Veulettes sur mer, nous avaient incité à chanter « je veux revoir ma Normandie ». Nous nous étions inscrits pour ce Normandie O’tour.
    Après avoir vu la météo en milieu de semaine nous avions commencé à déchanter (dans tous les sens du terme) car la pluie était au programme. Donc : Je pleus au présent de l’indicatif.

    En arrivant à Harfleur lieu du sprint, quelques gouttes se mettaient de la partie pour saluer l’arrivée des concurrents. Les copsiens étaient au nombre de neuf : Brigitte (qui avait décidé de faire le parcours initiation) et Fred, Hugo et Aubéry, Anne et Clément, Nicolas the web, Nathalie et le Kloug.
    Il fallait quand même compter dans l’équipe d’organisation de Michel en tant que délégué et Hélène en tant que contrôleur stagiaire des circuits.

     

    Tu pleus
    Pas de doute le départ du sprint allait se faire sous la pluie et, ô miracle, le ciel allait se tenir tranquille, le temps de l’épreuve. Tu pleus plus.
    Nous avons eu droit à quelques petits passages dans le vieux Harfleur, qui est assez restreint.

    Quelques copsiens dans leurs œuvres :

    Perplexes avant le départ

    IMG 0530

    IMG 0532

     

     

    Premier de la course du jour

    IMG 0534


    Et il a suffi de rentrer à l’hôtel pour que le ciel se remette à pleuver.

    Il pleut
    Pas questions de se faire un petit resto à Etretat car la ville était en zone interdite avant la nocturne du soir.
    Point du règlement qui n’a pas été r
    especté par plusieurs personnes. On a les noms mais on ne dénoncera personne, quoique….
    Du coup nous sommes allés un peu plus loin à Yport, très joli petit village de bord de mer.

    Là c'est du sérieux

    IMG 0538

    C’est en sortant du resto que nous avons constaté : Il pleut !!

    Du coup la voiture au lieu de prendre la direction d’Etretat est repartie directement à l’hôtel qui se trouvait à Montivilliers.
    Concernant Etretat c’est un terrain connu pour moi, où j’avais fait trois fois le triathlon courte distance entre 1991 et 1993 !
    Le passage en natation sous l’arche est resté un moment mémorable. Et à l’époque le golf n’existait pas.

     

    Nous pleuvons
    La vidéo du COPS (c'est nous) sur facebook était éloquente : « En direct d’Etretat, la foule en délire sur la ligne d’arrivée » (pas un chat !)

    IMG 0541

    « Super course pour les vikings qui ont mis le nez dehors ! Incroyable le terrain de golf en zéro visibilité, tout en azimut »….
    Eh ben je ne regrette pas ! Surtout quand on porte des lunettes et que l’eau tombe à l’horizontal ! Certains se sont éclatés sur cette course, tant mieux pour eux. D’autres ont moins apprécié.
    Aubéry n’a pas couru et Anne et Clément ont stoppé avant la fin.

     

    Vous pleuvez
    On ne peut que remercier les bénévoles du club d’orientation des boucles de la Seine le COBS, d’avoir mouillé le maillot, dans tous les sens du terme. On a pensé à eux pour le débalisage, sous un déluge. Et le circuit le lendemain matin à poser. Heureusement il y a, apparemment eu une accalmie.
    Certains n’ont pas du dormir beaucoup.

     

    Ils pleuvent
    Dernière étape : une longue distance urbaine à Montivilliers. Ah ils pleuvent ! Et fort en plus !
    Je ne parlerai que de mon ressenti : un ennui total et profond entre la balise 2 et 3, un inter poste d’au moins 1,5 km le long d’une grande route. Alors quand je suis sur ce mode, que mon cerveau déconnecte, c’est soit un arrêt total, soit une promenade.
    J’ai donc choisi le mode marche à pied dominicale dans un environnement que j’ai trouvé de manière très personnelle, sans intérêt.
    Mais je suis probablement un des rares ronchons.


    IMG 0542


    IMG 0543

    Encore une fois rien à dire concernant l’organisation, la pose, l’énergie déployée par toute l’équipe du COBS. Un très grand merci est à adresser à Patrick, Agnès et tout le club qui s’est investi dans ce week-end.

    Et comme il est difficile de commander aux éléments, la pluie étant une composante des sports nature, on ne peut rien leur reprocher.
    Ceci dit :
    IMG 0546

    Dommage par rapport à l’an passé, car j’ai vraiment regretté, notamment sur les épreuves de jour, de ne pas avoir vu la mer.

     

    Résultat du sprint à Harfleur

    Classement Copsien(ne) Temps Circuit
    1/12 Hugo JAEGLER 17:21 H21A
    1/1 Clément CROUSSE 23:21 H18B
    2/14 Aubéry WISSOCQ 16:47 D21A
    5/19 Frederic FISCHER 17:23 H55
    10/14 Marc AMMERICH 20:55 H60
    12/16 Anne CROUSSE 27:02 D45
    12/16 Nathalie DANDEL 31:34 D50
    13/18 Nicolas CONSTANT 19:11 H40

     

    Résultat de la MD nocturne à Etretat

    Classement Copsien(ne) Temps Circuit
    5/11 Hugo JAEGLER 54:22 H21A
    7/14 Frederic FISCHER 1:04:57 H55
    12/18 Nicolas CONSTANT 58:39 H40
      Clément CROUSSE pm H18B
    Anne CROUSSE abandon D45
    Aubéry WISSOCQ non partante D21A
    Nathalie DANDEL non partante D50
      Marc AMMERICH non partant H60

     

    Résultat de la Longue Distance à Montivilliers

    Classement Copsien(ne) Temps Circuit
    8/19 Frederic FISCHER 1:13:05 H55
    12/15 Nathalie DANDEL 1:18:16 D50
    13/18 Nicolas CONSTANT 1:38:47 H40
    13/14 Marc AMMERICH 1:20:56 H60
    14/17 Anne CROUSSE 1:27:14 D45
      Hugo JAEGLER pm H21A
      Aubéry WISSOCQ non partante D21A
      Clément CROUSSE non partant H18B

     

    Classement général sur les 2 jours
    (Seulement deux membres du COPS classés)

    Classement Copsien(ne) Temps total Circuit
    6/19 Frederic FISCHER 2:35:25 H55
    11/20 Nicolas CONSTANT 2:56:37 H40

     

    Allez une dernière petite image

    IMG 0547

     

     

    Plus de détails sur le site de l'organisateur

     

     

  • Le week-end 12 et 13 mai, c'était la reprise de la CO à VTT pour deux COPS'iens ! Aubéry et Hugo ont enfourché leur fidèle destrier à roues pour chercher les balises dans la forêt de Fontainbleau lors de deux courses nationales organisées par l'AS SAMOIS. Volontaires, mais pas téméraires, nos deux COPS'iens se sont inscrits sur les circuits courts. Récit de Hugo :

    Le samedi après-midi, Aubéry s'élance donc sur son parcours de 6.4 km et 13 postes à trouver. Le début de la course se déroule bien, le réseau de chemin est assez dense dans cette forêt et le parcours est assez dirigé. Malheureusement, dans une descente un peu trop vite avalée, le chemin cherché est dépassé à toute allure. Quelques minutes de perdues le temps de s'en rendre compte et de remonter la pente ! Le reste de la course se déroule sans trop de difficultées. Son circuit est bouclé en 51'15, elle termine 14e de son circuit, et 3e sur 4 de sa catégorie D21C (à 3' de la première). Pour moi, le parcours est un peu plus long 10.6 km et 17 balises à pointer. Sur ce parcours, un peu plus de choix d'itinéraires s'offre aux coureurs. La course démarre plutôt bien, mais à la 5e balise, une branche tape dans la roue et le dérailleur se coince. La patte de dérailleur se tord puis se brise. Ce n'est que la troisième patte de dérailleur cassée en 2 ans ! Je perds quelques minutes pour réparer mon vélo avec une patte de dérailleur de secours. La fin du circuit se déroule plus tranquillement, calmé par la casse. Au final, la course est terminée en 56'23, 30e du circuit et également 3e sur 4 dans la catégorie H21C à une minute du premier….

    Dimanche, la pluie était prévue, mais la météo a été plutôt clémente. Cette course avait la particularité d'être en mass start pour les circuits A, B, C et D. Aubéry, inscrites sur le circuit E est partie normalement, pour 9.4 km et 15 postes. Un peu plus de choix d'itinéraires que la veille, mais quasiment aucun dénivelé, l'objectif est donné : appuyer sur les pédales ! Une petite erreur d'orientation à la sixième balise et à la onze, lui coûte quelques secondes, mais le chrono final est très bon : 43'35 et 3e sur 4 de la catégorie à 2' de la première. Je suis placé sur la première ligne de ma mass start et quand le départ est donné on entend la meute des cyclistes dans le dos. Les premières balises passent et rapidement Je me retrouve avec nos amis de l'ASCO. L'objectif est simple : finir devant eux ! La course se déroule sans casse et sans trop de difficultés, les kilomètres et le dénivelé sont avalés. Avec les erreurs des autres concurrents, l'objectif est atteint et la course est bouclée en 57'16 et je termine premier sur 3 dans la catégorie H21C (et l'objectif a été atteint !).

    Un super week-end de VTT en forêt de Fontainebleau, pas de difficultés majeures sur les circuits courts, météo clémente et plaisir maximum !

     

    vtt2

    vtt1

     

    Résultats de la MD du samedi :

    Classement Copsien(ne) Temps Catégories
    3/4 Aubéry WISSOCQ 51:15 D21+ Court
    3/4 Hugo JAEGLER 56:23 H21+ Court

     

    Résultats de la LD du dimanche : 

    Classement Copsien(ne) Temps Catégories
    1/3 Hugo JAEGLER 57:16 H21+ Court
    3/4 Aubéry WISSOCQ 43:35 D21+ Court

     

    Plus de résultats sur le site de l'organisateur

     

  • Après quelques courses en forêt, retour à un format plus urbain en ce début mai. Le COPS était en déplacement pour une série de petits sprints. Récit de Kloug :

    PODIUM : Non ce n'est pas le titre du journal de Claude François. C'est un vrai podium !
    Ca n’arrive pas tous les jours pour le COPS 91.
    C'est même une victoire pour le COPS 91.

    Victoire d’Aubéry lors de l’épreuve multisprint à Gretz Armainvilliers en ce beau dimanche 6 mai.

    Hugo et Aubéry ont d’ailleurs tout de suite mis un petit article sur Face de Bouc.

    Cinq poulettos avaient fait le déplacement en Seine et Marne, pas très loin d’Ozoir-le-Ferrière et de Tournan en Brie. Souvenir du Brie O’Tour de 2012.

    EquipeGretz
    Hugo, Aubéry, Marie-Pierre, Nathalie et Marco.

    Nous avions déjà expérimenté ce format l’an dernier à Chennevières. C’est en fait de l’orientation de précision. Cela peut s’avérer extrêmement utile sur des sprints ou des relais, avec des postes très proches les uns des autres.
    A noter une très bonne et très sympathique organisation de l'AS IGN.

    Trois circuits qualificatifs pour les finales : A pour les 6 meilleurs de chaque catégories (dames et hommes – jeunes et adultes) et B pour les autres participants.

    Quelques difficultés à entrer dans la carte. Autant vous dire qu’avec une échelle au 1/1500 ème (1 cm = 15 mètres) cela va très très vite. J’ai de mon côté parfois plus marché que couru. Mais je ne suis pas tout seul.

    A l’arrivée de la finale c’est une Aubé toute dépitée qui nous attendait : »Oh ben j’ai raté un papillon et je suis passé de la 21 à la 25 ». Donc c’est raté. Elle nous la faisait modeste. Et nous qui la plaignions....
    Et au moment de la promulgation des résultats : première !!! Wouah !


    Podium
    Première place pour Aubéry


    stars
    Nathalie qui tenait absolument être prise en photo avec la championne du jour, etait fière comme Artaban (ou comme un bar-tabac comme disait Coluche).

    Les résultats :

    Circuit A
    17/32 :     Aubéry WISSOCQ                14:48
    29/32 :     Marie-Pierre GERARDIN        23:00
    32/32 :     Nathalie DANDEL                 45:12

    36/48 :     Hugo JAEGLER                    14:52
    40/48 :     Marc AMMERICH                  16:22

    Circuit B
    7/34 :        Aubéry WISSOCQ                11:31
    25/34 :     Marie-Pierre GERARDIN        18:46
    30/34 :     Nathalie DANDEL                  24:37

    8/47 :        Hugo JAEGLER                    8:27
    36/47 :     Marc AMMERICH                  15:36

    Circuit C
    1/36 :        Aubéry WISSOCQ                6:52
    19/36 :     Marie-Pierre GERARDIN        19:38
    36/36 :     Nathalie DANDEL                  32:04

    7/49 :        Hugo JAEGLER                    7:51
    30/49 :     Marc AMMERICH                 12:09

    Finale A
    1/6 :       Aubéry WISSOCQ             14:47

    Finale B toutes catégories confondues
    26/92 :     Hugo JAEGLER                     16:42
    52/92 :     Marc AMMERICH                   20:27
    77/92 :     Marie-Pierre GERARDIN          28:51
    8/92 :     Nathalie DANDEL                   40:40

    Il faut noter que la seule personne du club a n’avoir manqué aucun poste, ni en avoir pointé en plus c’est Nathalie. 0 fautes sur tous les circuits.

    Et on reprend le petit plagiat en coeur : Le dimanche au soleil, c'est une chose que dont se lass'ra jamais.....

    Kloug François

     

    Résultats des qualifications (3 courses chacun) :

    Classement  Copsien(ne)  Temps  Manche 
    1/36 Aubéry WISSOCQ 06:52  Dames C
    7/49 Hugo JAEGLER 07:51  Hommes C
    7/34 Aubéry WISSOCQ 11:31 Dames B
    8/47 Hugo JAEGLER 08:27 Hommes B
    17/32 Aubéry WISSOCQ 14:48 Dames A
    22/36 Marie-Pierre GERARDIN 19:38 Dames C
    25/34 Marie-Pierre GERARDIN 18:46 Dames B
    29/32 Marie-Pierre GERARDIN 23:00 Dames A
    30/49 Marc AMMERICH 12:09 Hommes C
    30/34 Nathalie DANDEL 24:08 Dames B
    32/32 Nathalie DANDEL 45:12 Dames A
    36/48 Hugo JAEGLER 14:52 Hommes A
    36/47 Marc AMMERICH 15:36 Hommes B
    36/36 Nathalie DANDEL 32:04 Dames C
    40/48 Marc AMMERICH 16:22 Hommes A

     

    Résultats de la finale B :

    Classement Copsien(ne) Temps Circuit 
    26/92 Hugo JAEGLER 16:42 Finale B
    52/92 Marc AMMERICH 20:27 Finale B
    77/92 Marie-Pierre GERARDIN 28:51 Finale B
    88/92 Nathalie DANDEL 40:40 Finale B

     

    Résultats de la finale A : 

    Classement Copsien(ne) Temps Circuit
    1/6 Aubéry WISSOCQ 14:47 Finale A

     

    Plus de détails sur le site de l'organisateur

     

     

  • Pas d'équipe pour le COPS lors de ce championnat régional de sprint relais. Seulement deux d'entre nous (voire trois, merci Brigitte) ont fait le déplacement et couru en individuel. Frédéric d'une part, en tant que cartographe de cette nouvelle carte urbaine en Essonne, et Nicolas en tant que régional de l'étape, habitant juste à côté. Compte-rendu de Nicolas :

    Enfin une C.O. dans ma ville, dans mon parc ! Depuis l'installation du PPO il y a une année ou deux, j'attendais avec impatience la création de la carte et sa première utilisation non scolaire, c'est-à-dire pour une course officielle. Quelle joie aussi de pouvoir l'étrenner par une course en équipe, mais malheureusement notre petit noyau de 6/8 compétiteurs réguliers n'a pas suffi cette fois-ci. Il faut dire que tout le club a bloqué le long week-end du 18-20 pour l'organisation du plus gros week-end de CO en France cette année. Seules consolations : Très peu de clubs engagés finalement (coucou la seine et marne), et le plaisir de courir en individuel open tout de même.

    Côté organisation rien à dire, ça tournait super, j'ai jamais vu autant de DSA, ils avaient même des contrôleurs et des photographes : grand luxe !

    Côté course c'était super aussi. Bon ok, je connaissais 90% de la carte, ce qui permet de mieux se projeter sur la zone, de mieux gérer l'effort notamment sur les passerelles qui enjambent la N188. Ca ne m'a pas empêché de tomber dans le piège des angles de clôtures, ou de me retrouver dans un cul de sac pensant prendre un raccourci que moi seul connaissais...

    Le classement des deux sprints open est anecdotique mais fait plaisir quand même.

    La + grosse semaine de C.O. de l'année en IDF commence bien, rendez-vous dès jeudi à Etrechy, puis vendredi à Dourdan, samedi à Rambouillet/Etangs de Hollande ou le COPS sera organisateur et enfin dimanche à Gambais pour la grande fête de la C.O., où tous les clubs de France vont se retrouver pour en découdre !

     

    fred nico

    fred1
    C'est décidé, Fred sèmera des paquerettes dans son jardin

    fred2

    nico1

    nico2
    C'est sympa l'arrivée dans la descente, après cette passerelle qui coupe bien la respi. Beaucoup ont raté la 99 sous le sapin de droite

    quickroute1
    Jardinage à la 5,
    puis mauvais choix d'itineraire 5-6 (trop long et fin trop complexe car traversée de batiments, 6 inaccessible depuis la 7),
    puis 6-7 direct impossible (balise de l'autre côté du grillage) donc demi-tour et tour du long batiment,
    et enfin grosse hésitation sur le choix d'itinéraire 7-8, donc après un dernier demi-tour je fais comme tout le monde je longe le terrain de foot par la gauche

     

     

    Relive 'CO Sprint @massy 15/04/18'

     

     


    Résultats du sprint individuel open 1

    Classement  Copsien(ne)  Temps Circuit
    2/11 Nicolas CONSTANT 24:35 1
    PM Frédéric FISCHER - 1


    Résultats du sprint individuel open 2

    Classement  Copsien(ne)  Temps Circuit
    1/10 Nicolas CONSTANT 23:12 2
    PM Frédéric FISCHER - 2

    Plus de détails sur le site de l'organisateur

     

     

  • Double casquette aujourd'hui pour Marco notre animateur de l'école : Coach des jeunes + compétiteur. Voici son récit de cette belle journée.

    Nous l’avons attendu pendant si longtemps. Il est venu certains dimanches égayer nos courses. Mais bien souvent la semaine voyait l’eau tomber du ciel (tiens petit hommage à Jacques Higelin – à chacun ses chanteurs préférés).
    Et même hier samedi, quand nous sommes allés faire les reconnaissancesC
    hampionnat de France moyenne distance, nous avons pris la pluie toute la matinée.
    A ce propos c’est très très mouillé au sol. Les coureurs dans 15 jours risquent d’avoir les pieds dans l’eau. Et aujourd’hui : soleil et chaleur, enfin !

    C’était également le week-end du passage des balises de couleur avec deux candidats : Alixe pour la balise jaune et Luc pour la balise verte.
    Beau résultat pour Luc qui a brillamment passé sa balise verte. Il termine deuxième du circuit vert le dimanche ! Premier podium.
    Pour Alixe elle a eu sa balise bleue (qu’elle avait ratée l’an dernier) et a obtenu la moitié de sa validation pour la balise jaune. Il va falloir reprendre les cours sur la boussole.
    Enfin Clémentine a eu sa balise blanche. Ça c’est le maître d’école de CO qui délivre le diplôme.


    IMG 0380


    IMG 0381


    IMG 0382
    Les lauréats

    Un grand merci à Marie-Pierre pour avoir encadré nos poussins (chez les poulettos c’est normal) et d’avoir aidé les organisateurs du passage des balises pour la correction des exercices.

    Côté poulettos 4 coureurs seulement, donc Nathalie, Fred et Marco qui étaient en Bourgogne la semaine dernière. Nico « Cendrillon » Constant complétait l’équipe des mousquetaires (en un week-end de coupe davis, allez, je la tente). Nathalie, Fred et Marco avaient le même circuit de 5,1 km. Nico lui sur le H40 avait deux fois plus long.
    De mon côté plusieurs erreurs dont les balises 2 et 3. Une souche dans un champ de souche (mouais !) mais peut-être un mauvais point d’attaque pour moi. Fred n’a pas eu d’hésitation pour celle-là. L’interposte 6 / 7 m’a pris un quart d’heure. Et c’est là que j’ai trouvé Alixe en train de faire un 90°.
    Je me suis arrêté pour la recaler. Après ma 7 je retombe sur Alixe dans un petit sentier qui allait dans l’autre sens.
    J’ai donc stoppé ma course pour lui faire relire sa boussole et l’emmener sur son poste 1.
    Pas d’autres soucis après.
    Nathalie par contre s’est fait mal (déchirure musculaire) à la sortie du poste 5. Probablement la répétition des efforts avec le week-end bourguignon. Du coup après un petit appel à l’aide je suis allé la chercher. PM quand même puisque elle avait raté la balise 4 passant de la 3 à la 5.

    Classement

    Circuit

    Temps

    6/7

    D14

    Alixe HADROSSEK-GERARDIN

    44:27

    -

    D50

    Nathalie DANDEL

    PM

    2/4

    vert

    Luc JAUD

    22:55

    13/16

    H40

    Nicolas CONSTANT

    1:14:38

    8/15

    H55

    Frédéric FISCHER

    58:22

    9/13

    H60

    Marc AMMERICH

    51:03


    Kloug

    PS : j'attends un petit mot de la part des Bourguignones et Bourguignons pour un article en commun...

     

    Résultats circuits couleur et Championnat de LD :

    Classement Copsien(ne) Temps Circuit
    2/4 Luc JAUD 22:55 Vert
    6/7 Alixe HADROSSEK-GERARDIN 44:27 D14
    8/15 Frédéric FISCHER 58:22 H55
    9/13 Marc AMMERICH 51:03 H60
    13/16 Nicolas CONSTANT 1:14:38 H40
    PM Nathalie DANDEL - D50

    Plus de détails sur le site de l'organisateur

     

     

  • Le COPS avait bloqué tout un week-end de février sur le site de Fontainebleau. Au programme, un entrainement samedi matin puis courses pédestre et VTT l'après-midi. Rebelote le dimanche avec du pédestre et du VTT. Le tout sous la neige, pour le bonheur de tous ! Hugo était là et nous fait son compte-rendu :

    Les COPS’iens étaient conviés samedi matin à un entraînement spécial dans les cailloux typiques de Fontainebleau. Une bonne couche de neige était également au rendez-vous ! Quoi de mieux pour apprendre à appréhender ces cailloux … avec une carte sans les cailloux et les chemins !? Exercice très difficile, mais très instructif pour se focaliser sur les éléments importants comme les mouvements de terrains.

     

     

    Le temps de se sécher et de manger un sandwich, l’après-midi était occupé par une course non loin de là. Certains ont sorti les vélos, tandis que d’autres ont couru sur un format sprint dans la base de loisir de Bois-le- Roi. Le sprint se déroule relativement bien pour tous les COPS’iens, sans grande difficultées. Le parcours VTT est plus long et plus boueux dans forêt derrière la base de loisir. 2 COPS’iens VTTist était sur le circuit moyen (Fred et Aubéry) et 2 pédalaient sur le circuit long (Michel et Hugo). L’optimisation des itinéraires étaient la plus grosses difficultées dans un maillage de chemins très larges et aucun dénivelé.

    Le dimanche matin, retour à Bois-le- Roi, pour une course sur la même carte que l'entraînement de la veille ! La neige était toujours là, mais la pluie annoncée n’est pas venue. Les COPS’iens ont presque tous su tirer les enseignements de l’entraînement de la veille. Fred a même réussi à faire le premier duathlon orientation, en enchainant la course VTT court et la course à pied violet court ! Sans pm ! Alixe et Marie-Pierre ont connu quelques difficultées dans les cailloux et les bosses de Fontainebleau lors de leur circuit orange et jaune en se faisant raccompagnées par les déposeurs au bout de 2h40 et 12 balises. Pour Aubéry et Hugo cela se passe très bien, déjouant les pièges des balises cachées dans les dépressions, derrière les rochers / les falaises et au milieu de l’eau froide des marais.

     

    Résultats du samedi

    Classement Copsien(ne) Temps Circuit
    4/7 Aubéry WISSOCQ 1:49:46  VTT Moyen
    4/5 Alixe HADROSSEK-GERARDIN  42:07  C
    5/20 Hugo JAEGLER 1:10:29 VTT Long
    6/11 Anne CROUSSE 25:09 B
    8/11 Clément CROUSSE 28:38 B
    9/20 Michel EDIAR 1:21:15 VTT Long
    9/11 Marie-Pierre GERARDIN 36:59 B
    14/16 Hélène EDIAR 30:15 A
    15/16 Marc AMMERICH 35:29 A
    PM Frédéric FISCHER   VTT Moyen

     

    Résultats du dimanche

    Classement Copsien(ne) Temps Circuit
    1/4 Frédéric FISCHER 42:52 VTT court
    8/58 Hugo JAEGLER 56:16 Violet court
    34/58 Frédéric FISCHER 1:24:05 Violet court
    48/58 Aubéry WISSOCQ 1:38:26 Violet court
    PM Marie-Pierre GERARDIN   Orange
    PM Alixe HADROSSEK-GERARDIN   Jaune

     

    Plus de détails sur le site de l'organisateur

     

     

  • Kloug revient sur les 2 premières courses de 2018 (et sur l'entrainement + AG club qui les ont précédées la veille) :

    Après l’entraînement chronométré du samedi avec un classement (qui a fait causer sur face de bouc), suivi d’une assemblée générale et de la traditionnelle raclette, nous pouvons dire que ce fut une journée bien chargée et conviviale lors du repas.

    Encore une fois la préparation des entraînements requiert du temps. Alors merci à Hélène et Michel d’avoir préparé cette petite compétition amicale.
    C’est vrai que le club s’étoffe puisque nous sommes maintenant 30 licenciés et qu’au niveau encadrement nous sommes peu nombreux à pouvoir réaliser les entraînements.

    Après avoir fait une petite grasse matinée, nous avons pu profiter d’un magnifique soleil hivernal.
    9 poulettos présents quand même avec 5 VTTistes et 4 coureuses – coureur.

    Bel endroit de Fontainebleau que cette carte des rochers de la Salamandre. Moi j’ai apprécié.

    Côté vélo, Michel et Hélène ont bien aimé la carte proposée par AS Samois.C'est probablement André ou le pôle VTT qui avait réalisé les circuits.
    Aubéry s’est fait plaisir sur son petit circuit.
    Hugo avait pourtant oublié les portes définitions ! Ah mince ! Pas facile la lecture dans ces conditions.
    Fred avait pris le circuit moyen pensant pouvoir enchaîner avec le violet court à pied. Un peu juste car il n’aura le temps de faire que 4 balises.

    Côté pédestre, Marie-Pierre était contente de sa course malgré des hésitations au niveau des carrefours.
    Sur le circuit jaune la balise numéro 3 a posé des problèmes à nos deux concurrentes !
    1 h 06 de recherche pour Alixe et 58 minutes pour Nathalie.
    J’ai d’ailleurs recalé Alixe deux fois ! (des 180 ° ?) Visiblement elle avait du mal à comprendre ce qu’il fallait faire.
    Nathalie était contrariée de n’avoir pu se situer correctement.

    De mon côté pas de grosses erreurs, si ce n’est sur la balise n°6 où j’ai mal évalué la pente. Je suis passé au-dessus de la balise sans la regarder.
    Une grosse frayeur quand même. J’avais oublié le matin mon bandeau. Celui-ci sert pour la sueur mais aussi à caler mes lunettes. Et entre la 2 et la 3 une branche les a fait valser. Panique à bord. Au bout de deux minutes je les retrouvées en tâtonnant. Ouf !! Plus le temps de recaler Alixe et deux autres personnes j’ai bien laissé 5 à 6 minutes dans tout ça. Ce qui n’aurait guère changé mon classement.
    Par chance j’ai pu trottiner sans que a contracture ne me fasse trop mal.

    Côté résultats pédestres
    Circuit Jaune
    18/23 HADROSSEK-GERARDIN Alixe 2:12:34
    19/23 DANDEL Nathalie 2:13:54
    Circuit Orange
    18/21 GERARDIN Marie-Pierre 1:53:39
    Circuit Violet court
    48/70 AMMERICH Marc 1:22:45

    Côté résultats VTT
    Circuit court
    1/1 WISSOCQ Aubéry 1:03:58
    Circuit moyen
    3/7 FISCHER Frederic 2:01:20
    Circuit long
    4/16 EDIAR Michel 1:13:44
    PM EDIAR Hélène
    PM JAEGLER Hugo

    En forme le président !

    Winter Sun Kloug

     

    Résultats de la course pédestre

    Classement  Copsien(ne)  Temps  Circuit 
    18/23 Alixe HADROSSEK-GERARDIN 2:12:34  Jaune 
    18/20 Marie-Pierre GERARDIN 1:53:39 Orange
    19/23 Nathalie DANDEL 2:13:54 Jaune 
    48/70 Marc AMMERICH  1:22:45 Violet Court 

     

    Résultats de la course vtt

    Classement  Copsien(ne)  Temps  Circuit 
    1/1 Aubéry WISSOCQ  1:03:58  Court 
    3/7 Frédéric FISCHER  2:01:20  Moyen 
    4/16 Michel EDIAR  1:13:44  Long 
    PM Hélène EDIAR  Long
    PM Hugo JAEGLER   Long 

     

    Plus de détails sur le site de l'organisateur

     

     

  • Commencés en janvier 2017, Les 2 challenges de sprint (celui de la ligue Ile de France et celui du club R.O. Paris) ont été longs, et nous ont tenu en haleine toute l'année. Merci à Kloug pour le récap final !

    Un très grand bravo à Aubéry et Hugo ! Ils décrochent de magnifiques places (podium et "petit podium" = les 6 meilleurs en C.O. ou aussi en biathlon).

     

    Pour le challenge de R.O. Paris
    COPS 91 obtient un podium puisqu’Aubéry décroche une magnifique troisième place.
    3 Aubéry WISSOCQ 390,6
    Et les autres dames seniors (32 classées) sont
    26 Marie-Pierre GERARDIN 89,4

    Chez les dames vétérans (37 classées)
    28 Nathalie DANDEL 110,8

    Pour les messieurs en senior une magnifique 5ème place sur le petit podium pour Hugo.
    5 Hugo JAEGLER 395,2
    Chez les messieurs vétérans (77 classées) au moins trois compétiteurs
    Un top ten pour Nicolas
    10 Nicolas CONSTANT 327,5
    16 Frederic FISCHER 292,4
    41 Marc AMMERICH 154,0

     

    Pour le challenge de la LIFCO
    COPS 91 obtient un nouveau podium puisqu’Aubéry décroche une magnifique deuxième place.
    2 Aubéry WISSOCQ 217
    Et les autres dames (85 classées) sont
    40 Nathalie DANDEL 42
    67 Marie-Pierre GERARDIN 16
    75 Cécile TARDELLA 10

    Pour les messieurs en senior une nouvelle magnifique 4ème place sur le petit podium pour Hugo
    4 Hugo JAEGLER 163
    Et les autres messieurs (147 classées) sont
    23 Nicolas CONSTANT 74
    31 Frederic FISCHER 52
    47 Marc AMMERICH 32

    Pour le circuit jeune femme
    12 Alixe HADROSSEK GERARDIN 32
    (20 classées)

    Kloug

     

    Plus de détails sur les sites de la LIFCO ici et ici

     

     

  • Ce dimanche, 6 COPSiens ont rejoint nos amis Orléanais de l'ASCO pour le championnat de ligue de sprint du Centre le matin, puis une moyenne distance l'après-midi. Merci à Hugo et Cécile pour leur récit !

    Le sprint avait lieu à Orléans centre, sur la même carte que le CNSR de l'année dernière, les COPSiens connaissaient bien !

    orleans arrivee
    Malheureusement, une petite pluie commence à tomber lorsque nous arrivons à Orléans. Juste de quoi mouiller les pavés...

    Les départs sont donnés les uns après les autres : Cécile puis Nico, suivi de moi puis Aubé en fin de course. Les parcours exploitent bien toutes les ruelles, les parcs au-dessous des cinémas (celui-là on s'en rappelait !), et les jardins de l'hôtel de ville et de la cathédrale. Les résultats et les ressentis après la course sont très bons pour tous les participants.

    orleans cecile
    Cécile s'est très bien débrouillée pour une de ses premières courses, déjouant les dédales orléanais.

    Nico s'en sort très bien, avec un parcours bouclé en moins de 20'. Malgré quelques erreurs dans les ruelles, je m'en sort grâce à ma vitesse et termine en 15'51.

    orleans aubery
    Aubé sort la course parfaite sur l'optimisation du parcours et termine en 16'31.

    Aubé se classe 4e de la course et aurait été qualifié pour les championnat de France... si Saclay se situait dans le Loiret ! Elle est d'ailleurs actuellement en train d'écrire une lettre au président de région pour demander à ce que Saclay soit rattaché à la région Centre.

    orleans trio

     

    Après nos efforts du matin, nous prenons la route pour Ormes.

    ormes pano
    Cette carte était là aussi bien connue des COPSiens, puisque la Canaudière était un lieu de course du MTBO de cet été.

    Après un repas pris dans la voiture pour cause de pluie, nous allons prendre le départ. Malheureusement, pas d'horaire de départ de prévu, il fallait faire la queue sous la pluie avec des départs toutes les 2'... L'heure et demie d'attente nous ont un peu refroidis (les muscles, mais aussi les neurones). Cécile et Marie-Pierre partent sur un circuit jaune. La course se déroule très bien pour Marie-Pierre, dont la forme physique et l'orientation sont en bonne adéquation. Pour la découverte de la forêt orléanaise de Cécile, c'est un peu plus dur, notamment sur les sorties de postes (il ne faut pas se déconcentrer !), mais elle finit la course quand même contente ! Sur le circuit violet Aubé, Nico et moi bataillons dans les fougères, les dépressions et les labyrinthes de la Canaudière. Les courses se déroulent bien, même si les 6,4 km et les 21 balises sont durs avec la fatigue de la quatrième course en deux jours pour nos trois COPSiens. Pour Nico, un coup de moins bien physiquement, pour Aubé un coup de moins bien moralement (21 postes, c'est long) et pour moi un coup de moins bien mentalement (une grosse faute d'orientation de 90° et plus de 5' de perdues).

    ormes groupe
    Après l'arrivée, les sourires sont quand même présents pour les COPSiens, malgré les kilomètres en plus et la pluie qui s'infiltre dans toutes les chaussures.

    Merci à l'ASCO pour ces deux organisations complètement différentes et des beaux tracés. Dommage que le quota de soleil ait été complètement dépensé lors de la semaine MTBO.

    Hugo


    « La C.O. on aime ça :
    Très tôt ce dimanch' là,
    Orléans nous voilà !

    Matin, après-midi,
    Dérapant sous la pluie,
    Le COPS n'a pas faibli.

    6 coureurs motivés,
    Personne n'a flanché,
    On est rentrés trempés. »

    Cécile


    Résultats du championnat régional de sprint :

    Classement Copsien(ne) Temps Circuit
    2/3 Cécile TARDELLA 29:18 Jaune
    4/27 Aubéry WISSOCQ 16:31 Dame
    8/49 Hugo JAEGLER 15:51 Homme
    33/49 Nicolas CONSTANT 19:58 Homme

     

    Résultats de la Moyenne Distance :

    Classement Copsien(ne) Temps Circuit
    11/17 Maroe-PIERRE GERARDIN 50:44 Jaune
    14/17 Cécile TARDELLA 1:06:42 Jaune
    31/61 Hugo JAEGLER 1:07:27 Violet
    34/61 Nicolas CONSTANT 1:09:51 Violet
    49/61 Aubéry WISSOCQ 1:29:36 Violet

     

    Plus de détails sur le site de l'organisateur

     

     

  • Le COPS91 était présent sur la quatrième étape du trophée. Compte-rendu de Hugo :

    Ce Trophée Saint Quentin était une découverte pour des orienteurs débutants comme Aubéry et moi. Pour la 4ème étape, le 21 juin à Méridon, c’est la canicule : 37°C dans la voiture en arrivant sur le lieu de course. Heureusement, sous les arbres il fait moins chaud ! Aubéry part sur un circuit C et moi un B. La course se déroule bien, malgré la chaleur qui ralentit les organismes (la tête et les jambes). Aubéry passe deuxième après cette étape pour 1 point. Tout reste ouvert pour l’issue de ce trophée.

     

    Résultats de l'étape 4 :

    Classement Copsien(ne) Temps Circuit
    3/35 Aubéry WISSOCQ 51:40 C
    5/9 Clément CROUSSE 48:29 D
    13/51 Hugo JAEGLER 1:08:13 B
    21/35 Anne CROUSSE 1:26:33 C
    25/31 Lionel POISSON 1:30:06 C
    27/31 Alixe HADROSSEK-GERARDIN 1:31:00 C
    31/31 Marie-Pierre GERARDIN 1:49:08 C

     

    Plus de détails sur l'étape 4 :http://www.tropheesqy.org/index.php/etape-4.html

     

     

  • Même absent des terrains, Kloug a toujours une oreille qui traine dans la forêt. Voici ce qu'il a entendu concernant l'étape 2 du trophée :

    Etant à Lille, impossible d’être présent à cette étape.
    Apparemment la balise 40 a eu des soucis puisque volée par un « indélicat » (je reste poli, vous noterez !)
    Même si le segment a été neutralisé, ceux qui sont partis en premier ont certainement cherché longtemps.
    A noter, quatre COPS sur la course : Et deux podiums !!!

    Un carton de Hugo sur le Circuit B, Et encore plus fort, Aubéry sur le circuit C l’emporte.

    Bravos à nos poulettos.
    Peut-être un petit article de leur part ?

    Kloug

     

    Résultats de l'étape 2 :

    Classement Copsien(ne) Temps Circuit
    1/35 Aubéry WISSOCQ 52:29 Circuit C
    3/68 Hugo JAEGLER 41:16 Circuit B
    31/35 Anne CROUSSE 1:54:18 Circuit C
    32/35 Marie-Pierre GERARDIN 2:01:46 Circuit C