Les actus du COPS91

Dimanche 20 septembre, il y avait orientation à Paris.

Dans un format original mélangeant balade, et quiz culturel, Loïse, Olivier, Maxence et Antonin ont participé en famille.
Pas de contrainte de temps, les 4 COPS ont même fait une pause au restaurant avant de repartir de plus belle !

 

 

 Plus de détails sur le site de l'organisateur

 

 

La Carte passerelle est l’événement de la rentrée !

Les élèves de CM1 et CM2 licenciés à l’USEP ou l’UGSEL, vont pouvoir découvrir gratuitement des activités dans des clubs près de chez eux ! Du 1er septembre au 17 octobre il sera très simple de découvrir le #SportPratiquéDansVotreClub dans notre club grâce à cette Carte passerelle ! Faites passer l’information à votre entourage !

Tous les détails ici : https://cnosf.franceolympique.com/cnosf/actus/8215-a-la-découverte-du-sport-avec-la-carte-passerelle-.html

 

 

 

Dimanche 13 septembre, rendez-vous était donné à Dourdan (91) pour 2 courses sprint dont le championnat de ligue IDF (normalement qualificatif pour le championnat de France). Le COPS a envoyé Hugo, son meilleur espoir, en découdre, et voici son compte-rendu :

 

Ce matin avait lieu les championnats de ligue de sprint à Dourdan. Normalement objectif majeur de ma saison ; cette année, l'entraînement a repris depuis seulement quelques semaines et une semaine auparavant, nous apprenions que les championnat de France de sprint (prévu dans l'Hérault à la Toussaint) sont annulés. Conséquence : les championnats d'aujourd'hui ne sont plus qualificatifs. Je suis tout de même très content d'y aller pour faire de mon mieux. Surtout que c'est ma première compétition depuis le mois de mars ! Et grande nouveauté pour moi : le COLE ont eu la bonne idée d'activer la fonction “SIAir” de la puce : les poste se valident sans contact (COVID-friendly) pour les puces compatibles, plus besoin de s'arrêter pour viser le boîtier. Cela va beaucoup m'aider !

La quarantaine étant également supprimée, plus besoin d'arriver aux aurores et d'attendre de longues minutes avant de prendre le départ. Là chacun se dirige vers le départ quelques minutes avant l'horaire prévu, après son échauffement. Beaucoup moins de pression sur cette course. 2,5 km de prévu, 26 balises, il ne va pas falloir loucher en regardant la carte, un saut de balise est vite arrivé. Les balises sont tellement proches que le temps de me repérer sur la carte, ma 1ère balise est presque dépassée. A cette balise, je retrouve le concurrent parti juste avant moi, qui devait être passablement énervé d'avoir mis autant de temps à trouver cette balise : il part comme une fusée vers la deuxième balise. J'essaye de le suivre sur quelques balises, grappillant du temps grâce à la fonction SIAir et quelques meilleurs choix d'itinéraires. Malgré cela, je me brûle rapidement les ailes et le laisse partir. J'arrive déjà bien cramé dans un petit parc où 7 balises sont réparties dans une toute petite surface.

Lecture de précision obligatoire sur ce passage, qui me fait défaut et je fais ma première grosse erreur où je perd plus 1'. Quand j'arrive à sortir du parc, il ne fallait pas pécher par excès de confiance ou perdre sa concentration puisque : GROS PIÈGE ! (Tous ceux avec qui j'ai discuté après la course sont tombés dedans, ce qui me rassure un peu.) Le rond englobe une rivière infranchissable et je me dirige vers la rive la plus proche : le sud. Je me rends compte rapidement que la balise est au nord de la rivière et fais donc demi-tour pour aller chercher un pont. Je m'engage sur la rive opposée, avant de me rendre compte qu'une maison bloque le passage et qu'il faut faire un détour dans le lotissement pour rejoindre ma balise. Je prends donc une petite sente pour couper entre deux maisons pour arriver … sur une barrière, la sente à été privatisée et je n'avais pas vu la différence de couleur sur la carte. Demi tour jusqu'à la grand route (pratiquement vers la sortie du parc) pour faire un énorme détour pour finalement parvenir à mon poste. À ce moment là, je suis complétement cramé et il me reste 8 balises et la remontée vers l'arrivée ! Je finis comme je peux, je m'écroule après l'arrivée, après 20'47 de course. Je suis 19e / 73, un peu loin de mon objectif à cause de mes trop nombreuses erreurs, dues à un tracé exigeant.

Après m'être remis de mes émotions, il est temps de s'élancer sur la seconde course. Prévue pour être un peu plus longue que le championnat de ligue (4,7 km), mais toujours 26 balises, elles seront donc un peu plus espacées. Comme la course précédente, je rentre vite dans la carte pour enchaîner les premiers balises et je rattrape le concurrent parti juste avant moi avant la 4. A partir de ce moment, je l'aurai sur le porte bagage toute la course, prenant 10 - 15 m d'avance à chaque poste grâce au SIAir. À chaque fois, il refait un effort pour me rattraper et je n'arrive pas à le semer. Techniquement, la course est plus facile (pas de gros piège) et je fais très peu d'erreurs et physiquement nous nous tirons la bourre avec mon adversaire du moment jusqu'à la 20e balise. Là j'ai subitement un point de côté, impossible de maintenir l'allure ! Je lève drastiquement le pied et il parvient à me doubler. Je m'accroche sur les dernières balises et j'arrive même à repasser devant grâce un meilleur choix d'itinéraire (la seule fois de la course où nous nous sommes séparés). Je parviens donc juste avant lui à l'arrivée ! Je termine dans un temps canon de 29'56” et me classe à la 10e place / 71 !

Deux superbes sprints urbains comme on les aime, une bonne reprise avec tous les amis orienteurs. Dommage pour le championnat de ligue où, en temps normal, je n'aurais surement pas été qualifié pour le championnat de France. Beaucoup mieux sur la deuxième course. Mais il y a encore du travail pour revenir à mon niveau ! Et enfin : quel plaisir le SIAir !

Hugo

 

Résultats du championnat de ligue idf sprint

Classement Copsien(ne) Temps Circuit
19/73 Hugo JAEGLER 20:47  Homme Elite

 

Résultats du 2ème sprint

Classement Copsien(ne) Temps Circuit
10/75 Hugo JAEGLER 29:57 Homme Long

 

Plus de détails sur le site de l'organisateur

 

 

 

Retrouvez-nous ce samedi 5 septembre de 13h30 à 18h au gymnase des Favreuses, au forum des associations de la ville de Saclay !

Nous vous présenterons notre club et nos activités.

Nous répondrons à toutes vos questions, ainsi qu'à celles de vos enfants, qui sont les bienvenus bien sûr !

 

 

Plus de détails sur le rendez-vous sur le site de la mairie de Saclay.

 

 

Plutôt inhabituel pour un mois d'août, de la C.O. était proposée en Ile-de-France. Un long week-end de trois jours, avec sprint urbain, moyenne et longue distance en forêt au programme. Pour tous les gouts ! Nicolas était sur les 2 courses en forêt du samedi et dimanche, voici son petit compte-rendu.

 

Comme pour beaucoup d'autres, c'était la reprise de la compétition pour moi.  Plusieurs mois d'attente, c'est long ! Mais qu'est-ce que c'est bon une fois qu'on y est ! On apprécie tout, l'organisation bien huilée, la gentillesse des bénévoles masqués, les conversations avec les amis et les concurrents, et bien sûr le site exceptionnel que ce secteur des Franchards dans la forêt de Fontainebleau. Côté courses, j'ai participé à la moyenne distance et à la longue distance.

Moyenne Distance du samedi
Sur la moyenne distance, j'ai failli ne pas prendre le départ car quelques minutes avant mon horaire, la course a été neutralisée pour causes de nid de frelons/guèpes sur le circuit. Pas de bol pour une reprise, mais je pense surtout à celles et ceux qui se sont fait piquer... Heureusement les départs reprennent au bout d'une heure d'attente.

J'ai la chance de partir dans les premiers, ce qui signifie que j'aurai souvent de la compagnie sur mon parcours, ce qui est plutôt pratique en cas de doute de position et de recherche de balise.
Effectivement je pars un peu tête baissée et m'oriente au doigt mouillé. A chaque balise, je pense être dans la bonne zone alors qu'en fait non, les concurrents qui passent me prouvent que je ne suis pas dans le bon mouvement de terrain. Jusqu'à la 5ème balise, c'est jardinage total. En fait mon problème c'est que je veux aller tout droit sur la balise, quelque soit le relief, alors qu'à Fontainebleau, le terrain est tellement accidenté (relief, pierres saillantes, rochers de toutes tailles) qu'on change de direction sans arrêt et qu'on n'a aucune visibilité à distance.

A partir de la 5ème balise le circuit se complexifie, je vois sur la carte qu'on entre dans un secteur constellé de points et triangles noirs (rochers), avec courbes de denivellé resserées et peu de chemins. Je décide enfin à lire précisément la carte, en me focusant sur le marron (relief et mouvements de terrain) et en faisant abstraction des rochers (ne gardant que les falaises, reconnaissables sur le terrain). Du coup la navigation va beaucoup mieux, mais je cours moins vite. Ca reste cependant la partie la plus agréable de la course.

Fin de course un peu ratée : un top orienteur me rattrape, je décide de le garder dans le collimateur mais malheureusement il fait une erreur qui nous fait faire un petit détour. Eh oui, ça arrive à tout le monde :)

Je termine après une grosse heure en forêt. Moins d'une heure ça aurait été magnifique, mais une heure, à Fontainebleau, ça me convient très bien.

Longue Distance du dimanche
Contrairement à la veille, cette fois ci je pars dans les derniers, il est midi passé. Partir dans les derniers, ça veut dire se sentir bien seul parfois, au milieu de la forêt, sans âme qui vive à proximité ! Etre au fin fond de la carte avec tout le retour à enquiller, alors que les autres sont à l'arena en train de boire l'apéro ou voir les podiums... Et surtout la fermeture du circuit à éviter !

Mais j'ai bien retenu la leçon de la veille. Les attaques de poste se passent bien, je n'ai plus ces approximations de la moyenne distance. Il y a toujours un doute quand on cherche seul, donc à chaque balise trouvée (tout seul) je lache un gros "yes", heureux que ce soit le bon numéro et pas la balise d'un autre circuit. Aujourd'hui, pas question de jardiner 30 minutes sur une balise, je n'ai pas de marge à cause de l'horaire de fermeture du circuit.

Un seul gros raté sur cette course : J'étais dans la bonne direction, à moins de 10 mètres de la balise, mais en plein doute je suis reparti me recaler une fois, puis une deuxième fois... et j'ai enfin trouvé la balise par un point d'attaque complètement différent. C'est frustrant de se dire qu'on avait tout bon mais qu'il a manqué quelques pas pour découvrir la balise au premier essai.... C'est pas un gros "yes" que j'ai laché cette fois ci :)

La fin de course est un peu stressante car il faut revenir du fin fond de la carte en gardant un oeil sur la montre et l'heure limite. Le dernier long interposte est plat, heureusement, et il ne reste plus beaucoup de dénivellé ensuite. Sur les derniers postes techniques, seul donc un peu perdu, je me recale au bruit du micro au loin.

Je termine en 2h30, ce qui me convient parfaitement à Fontainebleau. Avec une ou deux vraies galères ça aurait pû terminer au delà de 3h ! 

 

nno1

nno1

nno1

nno1

nno1

nno1

nno1

nno1

nno1

 

Résultat de la moyenne distance

Classement Copsien(ne)  Temps Catégorie
30/44 Nicolas CONSTANT 1:04:54 H40

 

Résultat de la longue distance

Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
 42/49 Nicolas CONSTANT 2:32:44 H40

 

Plus de détails sur le site de l'organisateur

 

 

 

 

Le bureau a défini les dates d'entrainements encadrés (école et adultes) de septembre à décembre : A consulter dans la rubrique Entrainement et la rubrique Ecole.

En attendant la rentrée, le club organise deux entrainements libres en juillet et août, réservés aux adhérents.