Les actus du COPS91

Retrouvez-nous ce samedi 8 septembre après-midi, au forum des associations de la ville de Saclay !

Nous vous présenterons notre club et nos activités.

Nous répondrons à toutes vos questions, ainsi qu'à celles de vos enfants, qui sont les bienvenus bien sûr !

Plus de détails sur le rendez-vous sur le site de la mairie de Saclay.

 

 

Seulement 4 journées cette année (qu'est-ce que c'est agréable de courir le soir par des températures estivales), mais bien 5 courses au total pour établir le classement général de ce challenge populaire du début de l'été. Compte-rendu de Nicolas, qui a fait le grand chelem en participant à toutes les étapes.

 

30 mai : Etape 1 aux Ulis (Parc Nord + Bois de Montjay)
Première partie de carte dans le parc urbain, avec cependant des herbes hautes, et, après traversée de route obligatoire, deuxième partie dans le bois communal adjacent, au relief bien exploité.

Résultats de l'étape 1 :

Classement Copsien(ne) Temps Circuit
9/30 Lionel POISSON 52:33 C
10/58 Hugo JAEGLER 1:01:31 B
19/58 Nicolas CONSTANT 1:14:52 B
30/30 Alixe HADROSSEK-GERARDIN 1:57:32 C
PM Marc AMMERICH   B
PM Marie-Pierre GERARDON   B



13 juin : Etape 2.1 & 2.2 à Guyancourt (Parc des sources de la Bièvre)
Les 2 tracés nous emmènent sur des terrains variés : parc urbain (dont un labyrinthe aux haies bien opaques de 2m de haut), bois et ville (grands ensembles à plusieurs niveaux et petits lotissements). Quels enchainements ! Une sacré gymmastique pour la tête !

Résultats des étapes 2.1 & 2.2 :

Classement Copsien(ne) Temps Circuit
10/50 Lionel POISSON 27:19 C2
13/98 Hugo JAEGLER 26:03 AB2
29/97 Hugo JAEGLER 29:13 AB1
41/54 Lionel POISSON 43:53 C1
42/98 Nicolas CONSTANT 32:02 AB2
51/97 Nicolas CONSTANT 34:18 AB1

 


20 juin : Etape 3 à Villiers le Bâcle (Bois de la tête ronde)
Un circuit 100% forêt, ave un dénivelé non négligeable au vue des balises placées tantôt en haut tantôt en bas du plateau. C'est une carte où le COPS s'entraine régulièrement, ce fût très surprenant de la redécouvrir en compétition.

Résultats de l'étape 3 :

Classement Copsien(ne) Temps Circuit
15/56 Nicolas CONSTANT 1:14:52 B
46/56 Lionel POISSON 1:52:12 B



4 juillet : Etape 4 à Chevreuse (Bois de la Madeleine)
Un circuit 100% forêt encore une fois, avec un dénivelé plus négociable si on acceptait de faire les détours. Par contre les trous et les micro reliefs n'étaient pas négociables, les balises étaient très bien cachées.

Résultats de l'étape 4 :

Classement Copsien(ne) Temps Circuit
20/37 Lionel POISSON 1:29:01 C
32/60 Nicolas CONSTANT 1:30:05 A

 

Félicitation à tous les Copsien(ne)s qui sont venus sur les courses malgré leurs emplois du temps (boulot, études...). Petit conseil pour l'année prochaine : Venir en nombre à la dernière étape, celle où les non licenciés viennent discuter avec les différents clubs présents autour d'un apéro.

 

Classement général 2018 :

Classement Copsien(ne) Catégorie Points
9/10 Alixe HADROSSEK-GERARDIN Dames Minimes 3,53pts en 1 étape courue
13/69 Hugo JAEGLER Hommes Séniors 317,54pts en 3 étapes courues
16/126 Nicolas CONSTANT Hommes Vétérans 297,08pts au meilleur des 3 étapes sur 5 courues
44/126 Lionel POISSON Hommes Vétérans 223,69pts au meilleur des 3 étapes sur 5 courues
non classée Marie-Pierre GERARDIN Dames Vétérans 0pt en 1 étape courue
non classé Marc AMMERICH Hommes Vétérans 0pt en 1 étape courue



Plus de détails sur le site de l'organisateur

 

 

Dans le sprint au parc André citroën, vous avez remarqué qu'un Pouletto s'est bien hydraté, dehors, dedans.

Qu'un autre tranaît et peinait pour courir.  Oui le gars en-dessous (Merci à RO paris pour les photos)
IMG 0446

 

Et que le troisième mousquetaire, discret comme à son habitude, a fini par avouer qu'il n'avait pas trouvé sur la carte (que vous avez vue dans le récit) l'entrée pour aller au poste 5. Alors qu'a-t-il fait ?? Non !!
Si si !!!
Et il a été classé. Ooohhhhhhhhhhhhhhhhh !
Mais rassurez-vous il y en a eu d'autres qui ont fait pareil et dans d'autres endroits aussi...

 

Kloug pas jumper, lui

 

 

Après l'étape 1 et une longue pause, c'était le retour du Challeng'O Paris ce week-end, avec 2 étapes d'un coup. Récit de Kloug qui était présent à Paris :

 

Tout d'abord une jolie vue panoramique du parc.
VueParc 1

Le parc André Citroën a été construit sur l’emplacement des anciennes usines Citroën, quai de Javel.
Allez je ne vais pas me priver de mon petit couplet, histoire de Paris.

Le hameau du XVe siècle était situé au sud de la plaine de Grenelle bordant la Seine à l'ouest de la capitale, et qui avait pris naissance avec un petit port et un garage à bateaux. C'est dans ce quartier, dans une usine de produits chimiques fondée en 1777, qu'un désinfectant à base d'hypochlorite de sodium (connu depuis sous le nom d'eau de Javel) a été étudié par Claude Louis Berthollet puis produit.

Mais l'endroit va à la révolution française faire grand bruit ! L’explosion de la poudrerie de Grenelle est la catastrophe industrielle la plus meurtrière s'étant produite en France. Elle est survenue le 31 août 1794, à Vaugirard dans la plaine de Grenelle, au sud-ouest du mur des Fermiers généraux qui entourait alors Paris. On a pu estimer le nombre de victimes à 1360 (dont moins de la moitié de morts).

Avant son rattachement à la capitale en 1860, le quartier fait partie intégrante de la commune d'Issy (les moulineaux). Par la suite, le quartier poursuivit son développement industriel avec l'installation des industries électriques (Thomson) et automobiles (Citroën) en 1915.

L'usine est d'abord une usine de munition destinée à soutenir l'effort de guerre par la production en grande série d'obus. À la suite de la Grande Guerre, André Citroën utilise son expérience de constructeur automobile acquise à la direction des usines Mors, dont la principale implantation est située au 48 de la rue du Théâtre. Il applique les principes du fordisme découverts à l'occasion d'un voyage à Détroit en 1913 et de la rencontre d'Henry Ford, et reconvertit l'usine de Javel en une usine de production automobile destinée à la production de la première voiture automobile européenne construite en grande série : la Citroën Type A 10 HP.
L'usine automobile a fonctionné jusqu'en 1975 et stoppe avec la production de la Citroën DS. Le siège de la marque déménage en 1982 et quitte définitivement son adresse historique du quai de Javel. André Citroën a donné son nom au parc André-Citroën, au collège et au quai André-Citroën, anciennement quai de Javel.

Quelques vues du parc :
VueParc 2


VueParc 3


Et c’est endroit idéal pour de la course d’orientation avec différents niveaux, de quoi mettre beaucoup de petits pièges dans lesquels beaucoup de concurrents (moi aussi) sont tombés.
VueParc 4

 

 

Petit scan de la carte : l'attaque du poste 5 est redoutable si vous ne voyiez pas tout de suite comment descendre de niveau !

 

De très beaux tracés de la part de RO Paris et une organisation impeccable. Bref un moment bien agréable.

Comme il faisait très chaud certains sont passés dans les jets d’eau pour se rafraîchir.
Et après le rafraichissement externe, il y a eu le rafraichissement interne.

 

Trois copsiens donc présents sur l’événement.

Je n’ai pas pu rester longtemps car j’étais attendu à 12 heures.

 

Le KLOUG des tractions-avant

 

 

Résultats C2 

Classement Copsien(ne) Temps Circuit
32/63 Nicolas CONSTANT 21:52 A
50/63 Marc AMMERICH 26:03 A
PM Frédéric FISCHER   A

 

 

Résultats C3

Classement Copsien(ne) Temps Circuit
34/65 Nicolas CONSTANT 26:11 A
37/65 Frédéric FISCHER  26:32  A
48/65 Marc AMMERICH 31:19 A

 

Plus de détails sur le site de l'organisateur

 

 

Autre copsien en course le week-end dernier, Nicolas était quant à lui à Lille pour 2 sprints sur la carte de la Citadelle, forteresse conçue par Vauban. Voici son récit :

Peu intéréssé par les courses au programme en IdF, une semaine après le Jura je reprends le volant pour le Nord cette fois-ci. Seul francilien présent, de nombreux organisateurs attirés par mes couleurs flashy me demandent où se situe le COPS, et c'est aussi l'occasion de se remémorer le week-end du CFC où tous les clubs de France s'étaient donné rendez-vous sur notre co-organisation. J'ai l'impression d'avoir le tapis rouge déroulé sous mes pieds, c'est peut-être aussi le fait d'être le seul licencié FFCO à payer son inscription (car dans cette ligue, les courses sont gratuites pour les licenciés de cette ligue).

Côté compétition, j'ai apprécié cette carte idéale pour du sprint. La configuration de la Citadelle en fait un vrai labyrinthe, merci Mr Vauban. Les fossés et murailles sont omniprésents et imposants, de vrais obstacles obligeant à de longs détours qu'il faut optimiser. La proximité du canal voisin ajoute de la complexité avec les bons choix de ponts à traverser. On se croirait à la Villette à Paris. Dans la partie boisée, traversée par une piste cyclable où les passants se promènent, font du vélos et du running, des petits sentiers quadrillent le secteur au relief très marqué (car faisant partie intégrante de la défense de la Citadelle). Les zones humides sont à cette époque quasi sèches, mais les dépressions sont remplies d'orties hautes.

J'ai adoré les 2 courses aux tracés très différents. Un tracé avec peu de postes fait pour les choix d'itinéraires, et la lecture des defs (interieur/exterieur de la cloture par exemple) utilisant au maximum la configuration de la Citadelle. Et un autre tracé, avec plus de postes, fait pour l'orientation fine, utilisant à fond la zone boisée de la carte.

J'ai fait de nombreuses boulettes sur les 2 cartes, mais la plus belle restera quand même une traversée du canal pour rien, après avoir emprunté un mauvais pont. En sus, petite humiliation quand même à se faire recaler dans la partie boisée.

 

lille accueil

lille arrivée

lille carte

 

Résultats du Sprint 2 :

Classement Copsien(ne) Temps Circuit
39/64 Nicolas CONSTANT 30:16 A

 

Résultats du Sprint 1 :

Classement Copsien(ne) Temps Circuit
46/65 Nicolas CONSTANT 38:16 A

 

Plus de détails sur le site de l'organisateur

 

 

Ce week-end, Marco et Nathalie ont participé à la départementale du Rocher des Demoiselles, dans la forêt de Fontainebleau. Compte-rendu de Marco :

 

Encore une parcelle de la forêt de Fontainebleau technique et même très technique. Sur le site des organisateurs, à la suite de la publication des résultats, on pouvait lire : « Course rendue difficile par la végétation luxuriante apparue dans les 15 derniers jours ». Les fougères étaient d'une hauteur variant entre 1 mètre et 1,5 mètre. J’aurai pu titrer l’article : violet, fougères et tiques !!!

Eh oui les sales bestioles adorent se mettre dans les fougères. D’ailleurs à l’issue de la course nous avons entamé un autre match avec Nathalie pour savoir qui avait récolté les plus de ces saletés. Nathalie 4 – Marco 1. Etonnant car j’en attrape rarement. Ce qui prouve qu’il y en avait beaucoup. Le record d’après les organisateurs qui discutaient des poseurs : 19 !

Autre point qui m’a laissé perplexe, la petite phrase du club : Merci aux 224 orienteurs ayant participé à ce qui semble être la dernière organisation du club !
De l’année ou le club met-il la clé sous la porte ? Un club historique avec des orienteurs et oreinteuses de haut niveau régional ?

Visiblement TOUS les circuits ont été très compliqués et pour beaucoup. Il suffit de regarder les temps mis par des spécialistes, même sur du orange ou du jaune.

Ma formation de traceur régional ayant été annulée la veille (le vendredi) pour le lendemain (vous ne pouvez pas savoir comme j’apprécie ce genre de choses !!), pas d’école de CO possible car trop tard pour se retourner avec en plus d’autres choses à faire en ce qui me concerne. Et donc nous n’avions rien de prévu le dimanche. Du coup nous avons décidé d’aller faire cette départementale.

J’avais proposé à Nathalie un violet court, en l’accompagnant en marchant, lui laissant les choix d’itinéraires, ce qu’elle a très bien fait sur la plupart des balises. J’étais là pour quelques corrections, pour lui indiquer les points remarquables sur la carte, ce qui ne m’a pas empêché de faire des erreurs.

RocherDemoiselles2018 petit

Les fougères avaient donc bien poussé rendant la lecture des reliefs très difficile, sans parler de la visibilité certains postes. Nous avons assurés 1, puis 2 en prenant les chemins. La trois assez évidente (il fallait monter les courbes de niveaux dans l’axe de l’avancée) l’était beaucoup moins à proximité. Une souche sous les fougères….

Le poste 4-5 dans les rochers a été long (10 minutes) mais la progression n’était pas évidente. Au poste 7 nous croisons des orienteurs de niveau régional qui pestent en cherchant la balise sur un arbre remarquable. Moins de 5 minutes pour nous.

La balise 9 m’a laissé perplexe malgré un relief très caractéristique. C’est Nathalie qui l’a trouvée ! Bravo

Et une grosse erreur de ma part pour aller au poste 10. Je pars plein nord au lieu d’aller nord-ouest.
Le reste s’est fait sans trop de difficulté.

Les résultats  :
Circuit Violet Court
32/53       Nathalie DANDEL         1:57:52
33/53       Marc AMMERICH        1:57:55

Plutôt content du résultat car nous n’étions pas si loin de gens qui ont couru.
En trottinant j’aurai peut-être (soyons prudent) amélioré de 15 minutes notre temps.

KLOUG

 

Résultats de la LD :

Classement Copsien(ne) Temps Circuit
32/53 Nathalie DANDEL 1:57:52 Violet Court
33/53 Marc AMMERICH 1:57:55 Violet Court